Exosquelette : comment Clinatec imagine la robotique médicale de demain

 |   |  1016  mots
(Crédits : FDD Clinatec - Juliette Treillet)
Alors que le centre de recherche biomédicale grenoblois Clinatec vient de publier les premiers résultats de son projet Brain Computer Interface, qui lui a permis de faire marcher un exosquelette grâce à un implant neuronal, l’une des prochaines étapes pourrait bien être d’opter pour un transfert technologique afin que cette innovation puisse être amenée un jour sur le marché par des acteurs industriels.

Il se pose comme la première neuroprothèse implantable, en contact avec la dure-mère du patient, capable de piloter ensuite un exosquelette via des logiciels associés. Près de 10 ans après son lancement, le projet Brain Computer Interface (BCI) conduit par Clinatec (CEA Leti/CHU de Grenoble Alpes), a donné lieu début octobre à la publication d'une première preuve de concept, dans laquelle les partenaires grenoblois ont mené une démonstration de taille : réussir à faire marcher un patient tétraplégique, grâce à l'implantation d'une neuroprothèse intelligente, reliée par des communications sans fil à un ordinateur, lui-même basé dans le dos d'un exosquelette, et conduit grâce à de puissants algorithmes.

Une prouesse scientifique de rang mondial, permise par le développement de plusieurs briques technologiques : à commencer par l'implant neuronal Wimagine couplé à des algorithmes d'intelligence artificielle, conçus spécifiquement pour ce projet par les équipes du CEA Leti, mais également l'adaptation d'un modèle d'exosquelette, Emy, lui-même issu de 15 années de recherches au sein du CEA-List.

Au total, pas moins de 14 brevets qui ont été déposés par les équipes de l'institut...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :