Startup : In&Motion lance son airbag prédictif pour les skieurs

 |   |  516  mots
Des skieurs professionnels de ski cross effectueront leur saison avec l'airbag de In&Motion.
Des skieurs professionnels de ski cross effectueront leur saison avec l'airbag de In&Motion. (Crédits : In&Motion)
La startup annécienne In&Motion présente officiellement son airbag de ski ce weekend à Sölden, en Autriche, pour l'ouverture de la Coupe du monde de ski alpin. Et l'entreprise a déjà d'autres marchés prometteurs en vue...

In&Motion profite de l'événement pour annoncer son partenariat avec POC, une firme suédoise de casques, de protections et d'accessoires pour le ski. La marque scandinave est la première à intégrer à sa gamme l'airbag assemblé en Haute-Savoie.

Un algorithme embarqué

Le gilet gonflable de In&Motion présente la particularité d'anticiper les chutes grâce à l'utilisation d'un algorithme capable de prédire l'accident une fraction de seconde avant qu'il survienne. « L'airbag mesure le mouvement en temps réel pour déclencher la protection en cas de chute », explique Rémi Thomas, le responsable stratégie et finances de In&Motion.

En cas de chute, les blessures des skieurs alpins et des skieurs cross peuvent concerner des zones vitales comme le thorax, la nuque et la colonne vertébrale, poursuit Rémi Thomas. « Sans oublier les hanches qui, sans être des zones vitales, peuvent immobilier les athlètes pour longtemps. »

Tests en soufflerie

Les premiers sportifs qui ont essayé l'airbag ont quasiment tous posé la même question : est-ce que ce gilet altère leurs performances? « Des tests en soufflerie ont montré que la protection n'avait aucune influence sur la pénétration dans l'air », affirme Rémi Thomas.

Ni influence négative, ni influence positive... Ce qui est d'autant plus important que, pour homologuer le port du gilet en compétition, la Fédération internationale de ski (FIS) exigeait que l'airbag n'améliore pas non plus les performances.

Homologué pour le ski alpin et le ski cross, l'airbag équipera dès cette saison les équipes de France et de Suède de ski cross, ainsi que plusieurs athlètes des équipes du Canada, de l'Autriche, de la Suisse et de la Russie.

Plusieurs marchés envisagés

Cet accueil positif donne déjà des idées aux dirigeants de In&Motion, qui regardent du côté du cyclisme, où la protection limiterait les conséquences des chutes.

Les motards sont aussi visés par la société d'Annecy. « Nous voulons utiliser notre technologie pour aller sur des marchés extérieurs au monde du sport, envisage Rémi Thomas. Le potentiel est énorme pour les deux roues motorisées, qui ont accès aujourd'hui uniquement à des airbags à câbles. »

Les travailleurs en hauteur, dans le BTP comme en maintenance de sites industriels, et les personnes âgées - avec un produit adapté sous forme de ceinture - sont autant de publics pour lesquels In&Motion pourrait proposer des airbags prédictifs.

En perpétuel recrutement

En croissance, la société est passée de trois à sept employés cette année. Des ingénieurs ont rejoint les fondateurs pour travailler sur l'assemblage des airbags, réalisé à Annecy, à partir de composants sous-traités.

Et In&Motion est en perpétuel recrutement, souligne Rémi Thomas, qui prévoit l'embauche d'une personne en contrôle de qualité. « Les équipes de recherche et dévelopement pourraient aussi être étoffées pour développer les prochains produits et pour continuer d'améliorer les algorithmes de prédiction », précise-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :