Les entreprises se mobilisent autour de l'association 60.000 rebonds

 |   |  393  mots
(Crédits : Pixabay)
Depuis 2015, l'association 60.000 rebonds aide les dirigeants de la région à se relever de la liquidation judiciaire de leur société. Un nouvel outil vient compléter l'accompagnement déjà en place : des entreprises du territoire vont mettre leurs compétences à disposition de l'association.

Le nouveau "Club des entreprises du rebond" doit favoriser la réinsertion dans le monde du travail et dans la société des dirigeants après la liquidation judiciaire de leur entreprise. D'une part, cela passe par le renforcement de leur accompagnement via du mécénat de compétences et, d'autre part, cela passe par un soutien financier accordé à l'association 60.000 rebonds qui pérennise ainsi ses financements.

"Ces entreprises influentes et organismes bancaires vont apporter un soutien effectif aux entrepreneurs pour leur permettre de rebondir plus facilement. Par exemple, Cegid fait de la formation sur des outils bureautiques ou LinkedIn ; la Banque Populaire ou le Crédit Agricole acceptent de regarder les dossiers de financement de projets ; des directeurs de ressources humaines de BPI Group vont aider pour mieux ficeler les CV etc." explique Guillaume Mulliez, président de l'association.

Lire aussi : Prix Rebondir : Guillaume Mulliez, le battant

Une nouvelle image pour les entreprises

Une trentaine d'entreprises sont déjà engagées dans cette nouvelle expérience. Parmi elles, la société Mille et Un Repas qui a, par exemple, embauché en "job alimentaire" l'un des entrepreneurs accompagnés.

"Participer à ce club permet aux entreprises d'associer leur image à cette cause et à ses valeurs. C'est une façon de dire que dans la vie, il n'y a pas que la réussite, il y a aussi l'échec. On peut grandir par ses réussites et ses échecs. C'est également une chaîne de solidarité entrepreneuriale, car cela peut arriver à tout le monde. Cela leur permet de réseauter, de partager des bonnes pratiques. Il y a aussi un enjeu social et RSE important car les collaborateurs de ces entreprises pourront partager leur expertise."

En plus d'une réunion tous les trois mois, les entreprises pourront s'engager dans le club RH et le comité Envol. Ils permettent aux dirigeants de s'entraîner à pitcher soit leur candidature pour un emploi, soit leur demande de financement pour la mise en route d'une nouvelle entreprise.

Accompagner 200 dirigeants en 2019

Présente à Lyon, Saint-Etienne, Valence, Grenoble, Annecy, l'association a pour projet de se développer en 2019 à Clermont-Ferrand et Dijon. Elle souhaite accompagner 200 entrepreneurs durant l'année 2018. Sur les 160 chefs d'entreprises aidés en 2018 par quelque 230 bénévoles en Auvergne-Rhône-Alpes, 50 ont rebondi : la moitié en emploi salarié, l'autre moitié par la création ou reprise d'une entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :