Fin du bras de fer chez Prosegur

 |   |  166  mots
Le conflit social avait été marqué par le décès d'un salarié participant à un piquet de grève à Valence
Le conflit social avait été marqué par le décès d'un salarié participant à un piquet de grève à Valence (Crédits : YP)
En grève depuis plus d'un mois, les salariés de l'entreprise de transport de fonds Prosegur ont finalement obtenu le maintien de leur prime.

Trente-cinq jours, c'est le temps qu'aura duré la grève des transporteurs de fonds des trois sites rhônalpins de Prosegur (La Talaudière, Lyon et Valence). Mercredi soir, 75 % des 76 salariés grévistes ont voté pour la reprise du travail ce jeudi matin. La CGT a signé avec le responsable des ressources humaines de l'entreprise, Fabien Blanchet, un protocole qui prévoit le maintien de la prime dont la suppression avait mis le feu aux poudres début septembre.

Celle-ci fera donc l'objet d'un rappel de salaire. L'accord prévoit également le versement d'une dotation de 25 600 euros au comité d'entreprise qui sera ensuite redistribuée aux salariés, ainsi que la diminution du nombre de jours de carence maladie à trois au lieu de cinq dans la convention collective. Rappelons que le conflit social avait été marqué par le décès d'un salarié participant à un piquet de grève à Valence, et par l'assignation en justice à plusieurs reprises des salariés par la direction de Prosegur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :