Vénissieux devra revoter

 |   |  142  mots
(Crédits : reuters.com)
Le tribunal administratif de Lyon a décidé d'annuler les élections municipales de Vénissieux aux motifs de "l'enregistrement d'une liste reconnue comme irrégulière ainsi que de nombreux électeurs qui avaient été empêchés de voter aux abords de plusieurs bureaux de vote".

Vénissieux devra revoter. Mardi 8 octobre, le tribunal administratif de Lyon a invalidé la dernière élection municipale suivant le rapporteur public qui, lors de l'audience du 23 septembre, avait recommandé l'invalidation des deux tours du scrutin comme le réclamait Christophe Girard, candidat DVD-UMP (30,40 %) au second tour), aux motifs de "l'enregistrement d'une liste reconnue comme irrégulière" et de "nombreux électeurs qui ont été empêchés de voter aux abords de plusieurs bureaux de vote".

Injustice

Le tribunal a par ailleurs prononcé l'"inéligibilité pour un an" d'Yvan Benedetti et Estelle Gagon, deux conseillers d'extrême droite élus sur la liste « Vénissieux fait front », qui avait rassemblé 10,27 % des voix.
Michèle Picard, la maire communiste, réélue avec 37,64 % des suffrages à l'issue d'une quadrangulaire au second tour a fait part d'un sentiment de "profonde injustice" et d'"incompréhension".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :