Lyon 7e : futur quartier totem de l'innovation sociale ?

 |   |  802  mots
La Cordée s'apprête à ouvrir son nouvel espace à proximité de Jean Macé, dans le 7e arrondissement. Ici, le centre situé à La Guillotière.
La Cordée s'apprête à ouvrir son nouvel espace à proximité de Jean Macé, dans le 7e arrondissement. Ici, le centre situé à La Guillotière. (Crédits : La Cordée)
À l'instar de l'ouverture prochaine d'une antenne de la Cordée, plusieurs projets à forte teneur en innovation sociale s'apprêtent à voir le jour dans le 7e arrondissement. L'échelle locale, mais aussi la proximité et la centralité du quartier, ont été des critères essentiels pour leur installation. D'ici à ce que le 7e devienne le nouveau quartier d'affaires ?

Un local de 1 900 m², répartis sur trois étages, non loin de Jean Macé. Telle est la superficie du nouveau local acquis par Etic Foncièrement responsable. Cette startup s'est spécialisée dans la location aux associations et entrepreneurs sociaux de locaux bon marché.

Au total, une quarantaine de structures, soit 160 personnes, devraient s'installer dans ce lieu nommé "L'Hévéa" à compter du mois de novembre. Un exemple qui illustre la dynamique qui est en train de naître au sein du 7e arrondissement de Lyon.

Un territoire cosmopolite

"Pour nous, s'installer dans le 7e arrondissement faisait sens historiquement parlant, car nous sommes issus de l'économie sociale et solidaire. Le quartier de La Guillotière par exemple est devenu cosmopolite suite aux différentes vagues d'immigrations", explique Fabien Besson, responsable Rhône-Alpes d'Etic Foncièrement responsable.

C'est également cet aspect petit village aux multiples facettes qui a séduit La Cordée. Comme l'explique un des co-fondateurs, Michael Schwartz :

"Il existe une culture de quartier, et c'est justement cela que nous voulons promouvoir. L'idée est de s'insérer dans une dynamique locale."

Cette communauté de travailleurs va ouvrir son cinquième centre lyonnais à quelques encablures de l'arrêt Jean Macé. Si le lieu est encore tenu secret, Michael Schwartz précise que "ce sera un grand local industriel." Ils partageront ce lieu avec Aremacs, société spécialisée dans la mise en œuvre de solutions éco-responsables lors d'événements.

Un nouvel espace qui répond à une demande des membres de La Cordée. "La plupart vivent de ce côté de Lyon, alors ils cherchent un endroit plus proche de leur domicile." Mais aussi parce qu'ils étaient à la recherche d'un lieu pour "organiser de beaux événements. Au moins, nous ne gênerons pas les voisins", s'amuse-t-il.

Réseaux de transports

L'histoire sociale du quartier n'a pas été le seul élément déterminant dans la volonté d'Etic Foncièrement responsable d'installer son nouveau centre au cœur du 7e. Une raison bien plus pratique a guidé le choix de la société basée à Vaulx-en-Velin :

"Entre 85 et 90 % des associations, ONG ou entreprises qui s'installent dans nos locaux viennent en transport en commun ou à vélo. Il nous fallait donc un lieu accessible. Il l'est d'autant plus qu'il est facilement raccordé à la gare de La Part Dieu."

L'intermodalité. C'est aussi ce qui a poussé la Cuisine du web à y installer sa Tour du Web en début d'année 2016. "Nous avons cherché ce lieu pendant trois ans", raconte Grégory Palayer.

"Nous le cherchions central, par rapport aux transports en commun. Là-bas, nous sommes à proximité de Perrache pour le train. Et le stationnement est relativement facile."

Rapport qualité-prix

Eux ont choisi un local de 2 000 m² pour y installer leur hôtel d'entreprises. Une surface suffisante pour loger à la fois une partie coworking mais aussi pour être en mesure d'y organiser des rencontres. De fait, le rapport qualité-prix a aussi compté au moment de choisir la localisation. "La presqu'île est un peu plus chère, car la place disponible y est plus rare."

À ces différents éléments est venu s'ajouter un critère supplémentaire : la proximité avec la Confluence et plus particulièrement avec la Halle Girard, leur totem de la French Tech dont l'association la Cuisine du Web est vice-présidente. "Nous avons donc pris un compas et tracé un rond. Il s'avère que le 7e faisait partie des quartiers compris dans ce rond."

Futur quartier d'affaires ?

Entre l'installation de La Cordée et de l'Hévéa ainsi que de la Tour du Web, la question se pose. Le 7e est-il le futur quartier emblème pour l'installation des entreprises ? Pour Fabien Besson, "on retrouve une véritable émulation autour du 7e arrondissement."

De son côté, Romain Blachier, adjoint à la culture, aux événements et au numérique, au sein de la mairie du 7e, confirme :

"Nous soutenons ces projets. Ils viennent d'ailleurs nous voir en amont de leur installation, et nous essayons ensuite de les aider. Et ce même si nous n'avons pas les crédits, car ces compétences relèvent de la Métropole."

"Le quartier se transforme. Mais je ne suis pas certain qu'il puisse devenir un quartier d'affaires", tempère Grégory Palayer, président de la Cuisine du Web. "Mais peut-être davantage tourné vers les pratiques collaboratives, ce qui est plus dans l'esprit du quartier." Une idée que partage Romain Blachier :

"Il s'agit d'un quartier jeune, où la culture collaborative est forte ce qui explique la multiplication de projets de coworking."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :