Boa concept, la startup qui veut révolutionner la logistique

 |   |  425  mots
Le convoyeur modulaire « Plug and carry » a été récompensé de nombreuses fois.
Le convoyeur modulaire « Plug and carry » a été récompensé de nombreuses fois. (Crédits : DR)
La startup stéphanoise,Boa concept, qui double son activité chaque année, a séduit des grands noms du e-commerce et de la logistique avec à son convoyeur modulaire intelligent. Prochaine cible : l'international.

Boa concept grandit à toute vitesse. La start-up stéphanoise a décidé d'internaliser l'assemblage -jusqu'alors sous-traité- de son « Plug and carry », un convoyeur modulaire intelligent qui pourrait bien révolutionner le monde de la logistique. L'entreprise s'installera le mois prochain sur un site de 1 000 mètres carrés qu'elle louera dans la région stéphanoise. Elle y implantera ses bureaux et un atelier de montage. « Cela devient compliqué de tout sous-traiter, explique Chantal Ledoux, directrice générale de Boa concept. La situation actuelle n'est pas optimale. »

La PME fondée en 2012 double quasiment son activité chaque année. En 2013, année du lancement de la commercialisation de son convoyeur modulaire, elle avait réalisé un chiffre d'affaires de 800 000 euros. Elle a achevé le dernier exercice à 1,5 millions d'euros et vise les 2,5 millions cette année. La start-up, qui emploie actuellement dix salariés, devrait compter une quinzaine de collaborateurs d'ici la fin de l'année.

Outil évolutif

Il faut dire que la PME fondée par Chantal Ledoux et Jean-Lucien Rascle, deux professionnels de la logistique férus d'informatique, ont fait forte impression avec leur « Plug and carry ». Alors que le convoyeur traditionnel n'avait pas évolué depuis trente ans, les deux associés ont eu l'idée de le moderniser en le rendant modulaire. En clair, le convoyeur est assemblé par tronçons de un mètre de longueur, comme un jeu de construction. Un outil évolutif qui évite de changer la totalité du convoyeur à chaque agrandissement ou changement de locaux. « Notre matériel est plus sophistiqué maiis il ne coûte pas plus cher dans la mesure où l'on gagne sur le temps d'installation », précise Chantal Ledoux.

Le « Plug and carry » est également intelligent. Chaque élément est équipé d'une carte électronique qui lui permet de communiquer avec les autres éléments du convoyeur. Ainsi, chaque partie de la chaîne ne fonctionne que si nécessaire, ce qui entraîne une baisse des nuisances sonores et de la consommation d'énergie.

Oscaro, Gémo, Auchan...

Boa concept intéresse principalement les entreprises de e-commerce, qui sont souvent amenées à grandir et donc faire évoluer leur logistique. Le premier client de l'entreprise est Oscaro.com, le spécialiste de la pièce automobile. La start-up stéphanoise a également équipé les enseignes Gémo, Auchan.fr, Motoblouz.com ou le logisticien Kuehne + Nagel. A plus long terme, les dirigeants de Boa concept souhaitent se positionner à l'international. Dans la ligne de mire : le Brésil, le Canada l'Espagne ou encore la Belgique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :