La bière Pleine Lune joue la carte du crowdfunding

 |   |  401  mots
(Crédits : Droits réservés)
La brasserie artisanale de la Pleine Lune, implantée à Chabeuil (Drôme), lance une opération de crowdfunding afin de financer une nouvelle cuve.

En juin 2011, Benoît Ritzenthaler créait la brasserie artisanale de la Pleine Lune. Après 8 ans passés chez un concurrent, Markus, à Saoû (Drôme), le brasseur avait envie de proposer des bières aux saveurs originales, se positionner sur des produits haut de gamme et sortir des classiques "blanches-blondes-brunes-ambrées". Depuis, la jeune entreprise est sur une pente ascendante, tant en termes de production que de résultats. Un nouvel équipement serait toutefois nécessaire pour continuer à répondre à la demande.

Près de 800 hectolitres en 2014

Lors du second semestre 2011, 180 hectolitres avaient été commercialisés et le chiffre d'affaires s'était élevé à 60 000 euros. Depuis, les résultats ne cessent de croître. Ces chiffres sont d'ailleurs estimés à 800 hectolitres et 280 000 euros pour l'année 2014. Cependant, afin d'être compétitif et d'être en mesure de répondre à la demande, une nouvelle cuve est aujourd'hui nécessaire.

Les banques n'ayant pas suivies, la jeune entreprise a donc décidé de se tourner vers le financement participatif. Il faudra alors réunir la somme de 15 000 euros. L'opération sera lancée ce samedi 22 novembre 2014 sur la plateforme Ulule, pour une durée de 60 jours.

"Nous espérons avoir réuni la somme nécessaire au 22 janvier. Nous pourrons alors commander la cuve et l'avoir pour l'été. Le temps de la fermentation, de la garde, du conditionnement, il faut 6 semaines pour que la bière soit commercialisable. Le marché est très saisonnier. Il y a plus de ventes pendant l'été", commente Benoît Ritzenthaler.

Rayonnement local

Mais outre participer au financement de l'entreprise, l'opération se veut être également commerciale. Chaque personne ayant apporté son soutien au projet se verra récompensée.

"A partir de 5 euros, nous offrirons une bouteille de 33 cl ainsi qu'un sous-bock. A 10 euros, c'est une bouteille de 75 cl ainsi qu'un décapsuleur. A 500 euros, une caisse de bière par an et à vie", explique Benoît Ritzenthaler.

La société espère ainsi accroitre son réseau, mobiliser les habitants et en faire des ambassadeurs de la marque. La brasserie de la Pleine Lune entend en effet écouler sa production dans un rayon de 100 kilomètres autour de Valence. Pour l'heure, les produits s'écoulent en vente directe ainsi que dans certaines caves à bières réparties dans l'Hexagone. "Il n'y a pas de vente dans les supermarchés", précise le dirigeant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :