Sogelink se lance sur le marché de l’éradication de l’amiante

 |   |  526  mots
(Crédits : DR)
La société Sogelink a décliné son savoir faire en matière de gestion des obligations réglementaires pour l’installation de réseaux au domaine de l’amiante.

Créée en 2000, Sogelink se positionnait jusqu'ici sur les démarches à accomplir pour réaliser des travaux sur les réseaux avec son application DICT.FR (Déclaration d'intention de commencement de travaux). Désormais l'entreprise vise aussi la chasse à l'amiante.

Destinée à l'origine aux entreprises de travaux publics, bureaux d'études et collectivités souhaitant envoyer leurs DICT aux différents exploitants de réseaux en quelques clics. DICT.FR a également été commercialisée auprès des exploitants de réseau qui peuvent ainsi renseigner l'existence de leurs installations.

« Cette solution nous permet aujourd'hui d'avoir la plus importante base de données en France », fait valoir Ignace Vantorre, co fondateur et président de Sogelink. C'est donc ce savoir faire dans la dématérialisation des démarches que l'entreprise de Caluire vient d'appliquer à la gestion du risque amiante.

Amiante 360 construit sur le modèle de DICT

En effet, même si l'usage de matériaux à base d'amiante est interdit en France depuis 1997, l'amiante est toujours omniprésent. Pour réduire les risques d'exposition, les propriétaires de bâtiments publics ou privés, dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, doivent répondre à de nombreuses obligations, et notamment établir et à tenir à jour le Dossier Technique Amiante (DTA) du bâtiment. Une compilation de données en lien avec l'amiante qui doit être mis à disposition des occupants et des institutionnels et diffusé à toute personne amenée à intervenir dans l'immeuble. Pour faciliter la tâche des propriétaires, le groupe Sogelink a donc développé Amiante 360. Une solution logicielle qui permet de faciliter la gestion du risque amiante et d'être en conformité avec la réglementation.

Près de deux ans de développement

Initié en 2013, ce chantier a mobilisé pas moins d'une dizaine de personnes. « Nous avons investi un peu plus d'un million d'euros pour mettre au point Amiante 360 », affirme Ignace Vantorre. A la clé, un marché important et quasi encore inexploité. « Il y a un vrai besoin, puisque les obligations règlementaires sont là et pourtant il n'y a pas de solution », commente le président de Sogelink. Lancée depuis quelques jours, Amiante 360 pourrait donc suivre les traces de DICT.fr.

« Quinze ans après la création de DICT.fr, Sogelink traite plus de 70 % des Déclarations de Travaux et des Déclarations d'Intention de Commencement de Travaux émises en France », souligne Ignace Vantorre.

D'autant que certains clients de DICT.fr sont également à la tête d'importants patrimoines immobiliers à l'image de nombreuses collectivités ou d'exploitants de réseaux.

Monter très vite en puissance

«Pour aller chercher ce marché, nous déployons une équipe de commerciaux polyvalents sur l'ensemble des produits du groupe », explique le président de Sogelink qui outre son offre DICT.fr est également fournisseurs de données topographiques grâce à l'éditeur de solutions topographiques Atlog qu'il a acheté en 2014. Cette année, sur les 31 millions d'euros de chiffres d'affaires réalisés par le groupe qui emploie 160 personnes, deux tiers proviennent de DICT.fr. D'ici 2020, l'objectif est d'atteindre 50 millions d'euros, dont un quart issu de la vente d'Amiante 360.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :