Elections syndicales TPE : "Les enjeux sont indirects et très techniques"

 |   |  361  mots
(Crédits : DR)
Delphine Bretagnolle, avocate spécialisée en droit social au sein du cabinet Delsol Avocats explique la raison du désintérêt pour le scrutin syndical dans les TPE. Un scrutin qui a démarré le 30 décembre 2016 et prend fin le 13 janvier.

Acteurs de l'économie-La Tribune : Les salariés des TPE et les employés des particuliers* sont appelés à voter (depuis le 30 décembre 2016 et jusqu'au 13 janvier) pour désigner les organisations...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2017 à 0:32 :
On change les dates des élections 15 jours avant la période de vote ! même les professions de foi accompagnant les bulletins sont faux ! Comment voulez-vous prendre ces élections au sérieux !!
a écrit le 14/01/2017 à 0:31 :
On ca les dates des élections 15 jours avant la période de vote ! même les professions de foi accompagnant les bulletins sont faux ! Comment voulez-vous prendre ces élections au sérieux !!
a écrit le 14/01/2017 à 0:27 :
Outre le peu d'info, il y a les mensonges de cette élection !
J'ai entendu parler des collègues à propos de ces élections : du 30 décembre au 13 janvier inclus ! SUPER... je n'avais pas beaucoup de temps ce vendredi, alors ma décision était prise : on votera ce soir ! Ni une ni deux, j'ai convaincu 10 de mes collègues qui n'avaient pas voté à venir prendre un apéro à la maison, et mon bureau était désigné "isoloir" pour que chacun vote électroniquement...
SUPER, ...sauf que lorsqu'on s'est connecté : fin des votes à 19h !!! pour moi, internet, ça marche AUSSI la nuit, sans compter les salariés qui bosse en soirée !!!
Bref, ce manque d'info est selon moi à la limite d'un motif d'invalidation des résultats !
Je dis "à la limite", parce qu'après tout, j'en ai rien à f... et aux prochaines élections syndicales, on sera une dizaine de salariés en plus à s'abstenir !
Bonne soirée

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :