En Haute-Loire, des éoliennes financées par crowdfunding

 |   |  267  mots
Deux éoliennes
Deux éoliennes (Crédits : DR)
En Haute-Loire, une campagne pour lever 70 000 euros auprès des citoyens démarrera en juillet afin de contribuer à l’édification de cinq éoliennes.

En Haute-Loire, une campagne de financement participatif va être lancée pour mobiliser les citoyens autour d'un projet de construction de cinq éoliennes sur la commune des Vastres.

Le projet de parc éolien des Deux Plateaux, d'une puissance totale de 16,5 méga-Watt, est porté par le promoteur spécialisé BayWa r.e. Pour la campagne de crowdfunding, BayWa r.e s'est associé avec Enerfip, une plateforme de financement participatif dédiée aux projets ayant trait à la transition énergétique. 70 000 euros sont espérés, une somme correspondant au coût d'installation d'un mât de mesure de vent.

Le but de cette campagne étant de permettre à tous d'être acteur de la transition énergétique dans son bassin de vie, elle sera d'abord ouverte, à partir du 4 juillet, aux citoyens habitant à proximité immédiate du projet, avant d'être progressivement élargie selon un critère de distance géographique.

Retombées écologiques et économiques

Pour convaincre les citoyens, les impacts écologiques et économiques du projet sont mises en avant : 390 tonnes de Co2 évitées chaque année, ainsi que des retombées fiscales estimées à plus de 200 000 euros par an via les rentes versées aux collectivités.

De 200 méga-Watt produits par éolienne actuellement, la région Auvergne-Rhône-Alpes souhaite atteindre 800 méga-Watt d'ici 2020. Mais pour l'heure, tous les citoyens ne semblent pas convaincus : en avril, une manifestation contre le projet s'est tenue à Fay-sur-Lignon. 

Une permanence d'information sera organisée le mercredi 21 juin aux Vastres.

_________

Cette brève vous est offerte. Pour consulter nos informations à forte valeur ajoutée, abonnez-vous, et soutenez ainsi notre projet entrepreneurial.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2017 à 12:21 :
c'est paradoxal, de solliciter du crowfounding, pour un projet monté dans la plus grande opacité depuis 2006 !
1ere occasion d'information sur le projet : juillet 2016... à travers des "portes ouvertes" organisée par le promoteur. Pas de débat, pas d'information partagée, mais un parcours de photos et quelques chiffres. information sur ce 1er rdv : 4 jours avant, dans une partie des boîtes aux lettres (pas chez les plus impactés) et par un article dans la presse locale.
a écrit le 14/06/2017 à 10:44 :
On sait ,car ils ne s'en cachent pas ,que ce système de financement est destiné à faire accepter la vente des paysages à des promoteurs . Ils en tirent le maximum de bénéfices et ne laissent que la portion congrue aux locaux .
On lirait avec attention le détail de ce financement et de ses retombées .
a écrit le 14/06/2017 à 10:44 :
On sait ,car ils ne s'en cachent pas ,que ce système de financement est destiné à faire accepter la vente des paysages à des promoteurs . Ils en tirent le maximum de bénéfices et ne laissent que la portion congrue aux locaux .
On lirait avec attention le détail de ce financement et de ses retombées .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :