J.L Desjoyaux : "Déposer 3 à 5 brevets par an pour inventer de nouvelles piscines"

 |   |  1419  mots
Jean-Louis Desjoyaux : Nous espérons retrouver notre niveau d'avant-crise en 2017-2018.
Jean-Louis Desjoyaux : "Nous espérons retrouver notre niveau d'avant-crise en 2017-2018". (Crédits : DR)
Jean-Louis Desjoyaux, 63 ans, a intégré l'entreprise familiale éponyme en 1971. Il est aujourd'hui le PDG du leader mondial de la piscine enterrée, qui emploie 180 salariés à Saint-Etienne et fait travailler 5 000 personnes dans le monde. Après un long passage à vide au cœur de la crise économique, l'entreprise ligérienne a redressé la barre, en automatisant sa production, en réorganisant sa R&D et en développant l'international qui représente aujourd'hui un tiers de son activité. Le tout en conservant un ancrage local fort.

Acteurs de l'économie - La Tribune : Après le début de la crise économique, Piscines Desjoyaux a connu une longue traversée du désert qui l'a vu chuter de 100 à 68 millions d'euros de chiffres...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :