Tanguy Bertolus : "L'aéroport de Lyon va jouer son rôle dans la relance de l'économie régionale"

 |   |  884  mots
(Crédits : Vinci Airports)
Après deux mois d'activité très réduite, le trafic commercial reprend progressivement à l'aéroport Lyon-Saint Exupery. L'occasion pour Tanguy Bertolus, président du directoire de Lyon Aéroport, d'évoquer la crise sanitaire, l'évolution du trafic, la présence d'Air France et l'avenir du troisième aéroport français.

La Tribune : Dans quel état d'esprit abordez-vous la reprise des vols commerciaux ce lundi 8 juin 2020 ?

Tanguy Bertolus : C'est un événement important pour toutes les équipes. Nous annonçons la reprise des vols en France et en Europe vers 27 destinations. Ce sera progressif, en fonction des ouvertures des frontières et des pays.

Après une période difficile et compliquée, où nous avons perdu des dizaines de millions d'euros - nous n'avons pas encore les chiffres détaillés - et avons dû recourir au chômage partiel tout en concentrant notre activité autour du Terminal 2, c'est un point de relance important de notre activité.

Comment ce trafic va-t-il évoluer ?

Nous avons une faible visibilité. Pour le moment, neuf compagnies volent à nouveau. Mais ce que l'on peut dire, c'est que les premiers vols de ce matin avaient un taux de remplissage de 70%. C'est un indicateur intéressant : cela signifie que la demande est présente et que cette reprise est importante, notamment pour la relance de l'économie de notre territoire. Nous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/07/2020 à 19:18 :
Bon est-ce nécessaire ou faut-il quand même traduire le titre de cet article? Car en effet, on a +UN discours+, et +UNE réalité+. En sémantique générale, on utiliserait il me semble l'expression "La carte n'est pas Le territoire". Évidemment, chaque individu se construit sa propre vision du monde et, par conséquent, a sa propre représentation du monde. Mais face à un truc aussi énorme, une telle honnêteté, peut-on ou doit-on sourire? Ensuite, faut surtout pas, mais vraiment surtout surtout pas lire, ou tomber par hasard, sur par exemple les articles des journalistes Lyonnais de médiacités:
''À l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, Vinci veut faire payer la crise aux salariés
Selon les informations de Mediacités, Vinci Airports prévoit de compenser la baisse d’activité du site lyonnais liée au coronavirus en taillant dans les effectifs et en modifiant les contrats de travail. Une pilule dure à avaler pour le personnel alors que, depuis quatre ans, l’exploitant ponctionne la trésorerie et verse de généreux dividendes aux actionnaires.'' Puis, comme indiqué dans le précédent commentaire, j'ai tapé juste par curiosité "Aéroport Lyon Saint‐Exupéry : malaise social derrière les beaux discours de Vinci" [...] Je n'ai qu'un mot à dire: Bravo!
Bref, la carte n'est pas le territoire et peut-être qu'un jour? prochainement? Une véritable armée d'explorateurs territoriaux viendront tout contrôler et ce dans toutes vos concessions? Rassurez-vous, ils n'auront pas besoin de vos cartes...
Puis ils établiront peut-être aussi des "cartes" pour les futurs explorateurs inter-territoriaux qui suivront mais rassurez-vous pas d'explorateurs interplanétaires dans un avenir proche. Bon courage.
a écrit le 08/06/2020 à 19:07 :
Pas mal ce genre d'article fait par des journalistes de Médiacités, j’espère qu'il y en aura d'autres faite par une presse un peu plus internationale...
.:Aéroport Lyon Saint‐Exupéry : malaise social derrière les beaux discours de Vinci:.
« Épuisement », « mal-être » : Mediacités s’est procuré les comptes-rendus des réunions mensuelles entre la direction et les élus du personnel de l’aéroport de Lyon, où un cinquième des effectifs a fondu depuis la privatisation en 2016. Ils révèlent une réalité en totale contradiction avec la communication de Vinci Airports. (RdV sur le site de Médiacités ou vous pouvez taper .:Aéroport Lyon Saint‐Exupéry : malaise social derrière les beaux discours de Vinci:. dans n'impote quel moteur de recherche).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :