Solutrans : la filière transport et logistique innove et attire 50 000 visiteurs

 |   |  460  mots
(Crédits : DR)
Le salon des transports et de la logistique a fermé ses portes sur un nouveau record avec plus de 50 000 visiteurs au compteur. Solutrans confirme ainsi sa réputation internationale.

Du 19 au 23 novembre dernier, près de 50 000 visiteurs (+11% comparé à l'édition 2017), essentiellement des professionnels et des entreprises, ont découvert les dernières innovations et les nouveautés du secteur de l'un des plus grands salons des professionnels du transport et de la logistique. Un record.

Pour y faire face, le salon, qui a réuni pas moins de 900 exposants, soit une croissance de 47 % par rapport à l'édition 2017, a étendu sa surface d'exposition à Eurexpo de 15 % cette année.

Un salon international

Parmi eux, 27 % d'exposants internationaux venus de 23 pays différents et 11 % de visiteurs provenant de 33 pays différents. Solutrans se positionne particulièrement sur les marchés européens et du Maghreb.

"A l'origine, j'ai créé un salon régional, aujourd'hui nous sommes reconnu à l'international," se félicite Patrick Cholton, président de la Fédération Française de Carrosserie (FFC) et de Solutrans.

Le salon d'affaire joue donc désormais dans la cours des grands après avoir obtenu la reconnaissance de l'OICASolutrans se positionne parmi les 20 plus importants salons de la filière à l'échelle mondiale.

Des véhicules limitant leur impact écologique

Solutrans reste la vitrine d'une filière des transports et de la logistique condamnée à innover, parfois plus rapidement que le secteur de l'automobile.

"Le camion a 4 ou 5 ans d'avance sur l'utilisation des nouvelles technologies, c'est un secteur à la pointe de l'innovation qui évolue plus vite que l'industrie automobile," estime Patrick Cholton.

Des constructeurs qui misent sur les énergies nouvelles pour renouveler leurs offres.

"Les quatre énergies d'avenir pour le transport sont le bioéthanol, le gaz, l'électrique et l'hydrogène. Les constructeurs l'ont bien compris. Ils proposent désormais des offres électriques allant des 3,5 tonnes aux 44 tonnes," se félicite Patrick Cholton.

Création d'une plateforme pour l'emploi

Si l'innovation est au rendez-vous, le secteur des transports et de la logistique éprouve toujours des difficultés à recruter des professionnels. Pour tenter d'y remédier, la FCC a mis en ligne une plateforme d'emplois dédiée à l'ensemble des professionnels du secteur de l'automobile, au poids lourd et de l'industrie et services, Mobili'job.

"La filière recherche plus de 40 000 emplois, cette plateforme devrait répondre à nos besoins de recrutements, et résoudre le manque de professionnels qualifiés comme les chauffeurs de poids lourd" s'inquiète Patrick Cholton.

La plateforme, qui recense également offres de stage et d'alternance, réunira plus de 120 métiers différents de la filière grâce à une coopération avec Pôle Emploi et le célèbre site de recrutement Monster. Trois sessions de "Job Dating" ont été organisées par la FCC à Solutrans, au cours desquelles plus de 50 entreprises ont reçu de nombreux candidats.

La prochaine édition de Solutrans se tiendra à Eurexpo en 2021.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :