Bras de fer avec Rhônexpress : le Sytral lance deux lignes de bus vers Lyon Saint-Exupéry

 |   |  478  mots
(Crédits : Berthelet-B.Tournaire)
Le Sytral lance, dès le 2 septembre, deux nouvelles lignes qui permettront de desservir l'est lyonnais et l'aéroport de Saint-Exupéry. Pour l'heure, les temps de parcours dépassent les 60 minutes entre le centre de Lyon et l'aéroport.

Alors que RhôneExpress vient de faire appel du jugement du tribunal administratif autorisant d'autres liaisons en transport en commun vers l'aéroport Saint-Exupéry, le Sytral continue son chemin.

Lire aussi : La Métropole de Lyon et le Sytral veulent casser le monopole Rhônexpress

Dès lundi 2 septembre, il mettra en service deux nouvelles lignes permettant de se rendre au pied des pistes en bus depuis le centre de Lyon. La première (la ligne 47) partira de Meyzieu en connexion avec le tram T3 jusqu'à Saint-Laurent de Mure en passant par l'aéroport. Quant à la seconde (ligne 48), elle entrera en service début 2020 au départ de Genas avec un terminus à Saint-Exupéry. Point de liaisons directes pour l'instant entre le cœur de la ville et son aéroport, mais il sera tout de même possible moyennant plus d'une heure de trajet de jongler entre métro, tramway et bus entre Lyon et Saint-Exupéry pour le coût d'un ticket TCL.

"Ces lignes offrent aussi des solutions alternatives pour connecter les territoires périphériques qui ne l'étaient pas à l'aéroport", souligne Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral.

L'attractivité de l'aéroport en question

En attendant de voir si les usagers s'emparent de cette nouvelle solution, les acteurs économiques et politiques de l'Est Lyonnais saluent cette initiative.

"L'accessibilité est un enjeu fort pour les aéroports qui sont en concurrence. Notre intérêt est donc de faire avancer ce sujet pour faire en sorte que les compagnies et les passagers choisissent notre aéroport. C'est aussi un enjeu clé pour développer l'emploi", assure Tanguy Bertolus, président du directoire d'Aéroport de Lyon.

"Lorsque l'on affiche une faiblesse en desserte, cela dessert à la fois les entreprises et les habitants", observe pour sa part Paul Vidal, Président de la Communauté de communes de l'Est Lyonnais.

C'est pourquoi, les trajets de ces nouvelles lignes desservent non seulement l'aéroport, mais aussi la zone d'activité cargoport.

Berthelet au volant

Ces deux nouvelles lignes seront d'abord opérées de façon expérimentale durant deux ans par l'autocariste Berthelet pour le compte du Sytral. Lequel vient d'acquérir 9 bus roulant au GNV (gaz naturel pour véhicules) pour mettre en service la ligne 47. Un investissement unitaire de plus de 250 000 euros.

"Notre volonté est également d'opérer la ligne 48 avec des véhicules roulant au GNV, même s'il faudra peut-être assurer une période transitoire avec d'autres véhicules", explique Aurélien Berthelet, directeur général de Berthelet.

A ce stade, les fréquences ont été calées sur 30 minutes et les amplitudes horaires vont de 5h55 à minuit sur la ligne 47 et de 6h30 à 21h sur la 48, mais la présidente du Sytral se dit d'ores et déjà prête à procéder "à des ajustements, en cas de succès".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2019 à 7:10 :
bravo à la presidente du sytral !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :