Vélo'v : nouveau tour de piste pour JCDecaux

 |   |  964  mots
Le nouveau vélo'v sera mis en circulation à compter de l'été 2018. Mais pas de velo'v électrique en station : il faudra se rendre dans une boutique partenaire.
Le nouveau vélo'v sera mis en circulation à compter de l'été 2018. Mais pas de velo'v électrique en station : il faudra se rendre dans une boutique partenaire. (Crédits : Karen Latour)
La Métropole de Lyon et le groupe JCDecaux ont dévoilé quelques nouveautés du service Velo'v à l'aube de la mise en service effective de la seconde génération de vélos. Au programme : fonctionnalités supplémentaires, passage à l'électrique, ajout de 80 bornes, application mobile…et hausse des tarifs.

Article mis en ligne le 18 septembre 2017, 15h28 - Mis à jour le 24 mai, 15h00

Le suspens n'était pas vraiment à son paroxysme quand JCDecaux a remporté, à nouveau, le marché de mobiliers urbains supports d'information et de services de mobilité de la métropole de Lyon, en septembre. A Lyon, contrairement à Paris où JCDecaux n'a pas vu son contrat renouvelé, le marché est global. Autrement dit, les marchés de la mobilité (vélos en libre-service ; mobilier urbain ; abris de voyageurs et panneaux publicitaires) ne sont pas séparés.

Si bien que la liste des candidats était restreinte. Au total, trois candidatures ont été présentées. Celle du groupement Smoove-Marfina a été jugée "incomplète", selon Gérard Claisse, vice-président de la métropole de Lyon en charge des marchés publics. "Le groupe espagnol Marfina n'avait pas les références nécessaires. Smoove a fait un mauvais attelage, c'est dommage", ajoute-t-il. Le groupe Decaux était le seul encore en lice, après le désistement de Clear Channel.

Lire aussi : Au cœur de l'innovation des prochains Vélib' de Smoove

Lors de ce contrat d'une durée de quinze ans, 57 millions d'euros seront investis, pour un chiffre d'affaires prévisionnel de 378 millions d'euros (recettes publicitaires, recettes location vélo'v et recettes sponsoring). Une partie de ce chiffre d'affaires viendra générer une redevance pour la métropole de Lyon de 21 millions d'euros sur quinze ans, contre précédemment 18 millions d'euros pour treize ans. Malgré cette absence de diversité des candidats "nous avons obtenu l'offre la plus compétitive. Entre le projet initial et celui que nous vous proposons aujourd'hui, c'est le jour et la nuit", estime Gérard Claisse.

Hybrides

Et qui dit nouveau projet, dit lifting et surtout nouvelles fonctionnalités : retrait du Vélo'v au guidon sans passer par la borne principale, verrouillage électronique sans câble ni clé, possibilité de déposer le vélo en libre-service à proximité d'une borne quand celle-ci est pleine via une application (date de lancement non communiquée), intégration d'un support pour smartphone.

Mais ce Vélo'v deuxième génération est également plus léger de 2,3 kilos, son cadre est renforcé, tout comme sa lame d'accroche "trois fois plus résistante"...

D'ici...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :