Copark, optimisateur de parking

 |   |  242  mots
(Crédits : DR)
Lancée en 2015, la jeune pousse entend révolutionner les modes de stationnement en orientant les automobilistes vers les places libres en ville. Après un premier contrat d'envergure signé avec Lyon Parc Auto, Copark souhaite désormais démarcher les bailleurs sociaux et les entreprises pour développer son offre en 2017.

Parmi les problématiques de la mobilité en ville, celle du stationnement est incontournable. La startup lyonnaise Copark s'est en saisie en proposant un service audacieux : orienter l'automobiliste en quête d'un stationnement vers les places disponibles. Il y accède ensuite grâce à son téléphone mobile. Exit donc badge ou code d'entrée. La jeune pousse, lancée fin 2015, a pivoté son modèle.

Lire aussi : Smart city : le Tubà développe son offre pour les PME

Après avoir tenté de s'implanter sur tous les types de parkings (copropriété, hôtels, etc.) en créant des communautés, elle se concentre désormais sur le B2B, en proposant sa technologie en marque blanche à ses clients, sous forme de licence locative. En juillet, elle signait ainsi son premier contrat d'envergure avec Lyon Parc Auto, gestionnaire de plusieurs parkings.

Mutation des mentalités

Pour espérer atteindre 300 000 euros de chiffre d'affaires en 2017, Copark veut démarcher également des bailleurs sociaux et des entreprises. "Cela permet par exemple à une société d'utiliser le parking de sa voisine en cas de place disponible", souligne Olivier Laurent, fondateur et président de Copark.

"L'optimisation de ces flux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :