Hydrogène : premiers déploiements pour le projet HyWay

 |   |  594  mots
(Crédits : DR/Pierre Jayet)
Dans le cadre du programme HyWay, 21 premiers Renault Kangoo hybrides comportant des prolongateurs hydrogène ont été livrées mercredi à 18 clients. Elles pourront être rechargées auprès de 3 stations d’hydrogène dans l’agglomération grenobloise.

Un premier pas qui permet à Rhône-Alpes de se constituer la plus importante flotte de véhicules hydrogène en Europe. Avec la livraison des 21 premiers véhicules hybrides, le projet Hyway, coordonné par le pôle de compétitivité Tenerrdis, prend son envol.

50 véhicules à terme

Lancé en 2014 , ce projet qui inclut plusieurs partenaires industriels (Air Liquide, la CNR, GEG, McPhy Energy, COFELY Services, Symbio FCell et le CEA Grenoble) vise à déployer à terme une flotte de 50 véhicules électriques comportant des prolongateurs d'autonomie à hydrogène, autour de stations situées à Grenoble et Lyon.

Cette première phase, qui comprend une période de test de 18 mois, sera réalisée auprès des 18 clients-utilisateurs, parmi lesquels des entreprises comme Air liquide,  Auto-Losange Renault, DHL, La Poste, Schneider Electric, et des collectivités (le CEA , le Conseil Général de l'Isère, la DREAL Rhône-Alpes ou le Syndicat intercommunal des eaux de la région de Grenoble (SIERG)).

Une autonomie de 300 km

Produits par Symbio FCell (sur la base d'une technologie développée au sein du CEA Grenoble), les prolongateurs d'autonomie intégrant une pile à hydrogène permettent d'offrir une autonomie de 300 km aux Kangoo ZE H2. Pour les recharger, trois stations d'hydrogène ont été installées, chez Air Liquide à Sassenage ainsi que sur les sites de Symbio FCell et du CEA à Grenoble.

Dès l'autonome, une 4e station de plus grande capacité sera mise en place par Air Liquide chez GEG, et sera à terme équipée d'électrolyseurs, réalisés par le fabricant de dispositifs de stockage d'hydrogène McPhy Energy (26) et opérée par la filiale du groupe GDF SUEZ, Cofely Services.

A Lyon, 12 véhicules entreront également en service d'ici fin juin, tandis que 25 véhicules seront ajoutés à l'automne. Coordonné par le pôle de compétitivité Tenerrdis, le projet Hyway est financé notamment par la DREAL, l'Ademe, le Conseil Régional et le Fonds européen de développement régional (FEDER) pour un montant global de 4 millions d'euros.

Des marchés en plein développement

Dans un contexte de réduction des émissions de gaz à effets de serre, dont la prochaine conférence mondiale sur le climat à Paris se fera écho en décembre prochain, l'hydrogène fait partie des nouvelles énergies qui ont le vent en poupe, notamment grâce à sa forte densité énergétique, qui lui permet de contenir 3 fois plus d'énergie que le gazole et 2,5 fois plus d'énergie que le gaz naturel.

Un marché en pleine croissance, notamment pour des applications de mobilité urbaine. Selon le cabinet Pike Research, la quantité d'hydrogène consommée chaque année pour les applications énergétiques devrait passer de 775 tonnes en 2010 à 418 000 tonnes en 2020.

Vers une filière française

Alors que les Etats-Unis utilisent déjà des piles à combustible pour alimenter des charriots élévateurs au sein de leurs entrepôts, plusieurs projets du même type ont commencé à voir le jour en France, notamment avec l'isérois Air Liquide qui a fourni la première station française de distribution d'hydrogène pour charriots élévateurs sur la plateforme logistique d'Ikea, basée à Saint-Quentin-Fallavier.

La ville de Saint-Lô vient elle aussi d'inaugurer une première station de recharge d'hydrogène qui sera chargée d'alimenter les 10 véhicules utilisés par le Conseil Général de la Manche.

La région Rhône-Alpes reste bien placée sur ce marché, puisqu'elle regroupe près de  80% des acteurs de la filière française de l'hydrogène énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2015 à 20:34 :
"intégrant une pile à hydrogène permettent d'offrir" pile à combustible à hydrogène ?
AirLiquide a, me semble, un contrat avec l'Allemagne pour équiper les stations service d'ici dix ans.
Je vais bientôt pouvoir acheter un vélo à assistance électrique à hydrogène ? L'ennui est que la pile à combustible n'est peut-être pas "éternelle"....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :