Saison touristique : une fréquentation dopée par la météo

 |   |  423  mots
Les destinations d'altitude, grandes gagnantes de l'été 2018
Les destinations d'altitude, grandes gagnantes de l'été 2018 (Crédits : Domaine public)
Les premiers indicateurs laissent présager une saison estivale positive pour les professionnels de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En cause : les bonnes conditions météo.

Alors que certaines régions françaises, notamment du littoral, ont connu une baisse de fréquentation au mois de juillet due à "l'effet Coupe du Monde", deux tiers des professionnels d'Auvergne-Rhône-Alpes estimaient que la fréquentation, due aux conditions météo et aux 5 journées du Tour de France passées dans la région, était bonne, voire très bonne.

Une estimation qui, selon la 5e vague 2018 du baromètre de conjoncture d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, se confirme pour le mois d'août : 76% des professionnels de la région jugent la fréquentation touristique estivale bonne voire très bonne, un taux qui grimpe à 80% dans l'Ain, la Haute-Savoie, le Cantal et l'Isère.

Logiquement, les professionnels des destinations d'altitude se disent encore plus satisfaits (84% de satisfaction pour les professionnels de la montagne et 79% dans les massifs Alpes-Jura) : en effet, la canicule a poussé les vacanciers vers les montagnes, avec la garantie d'y trouver une relative "fraîcheur".

Le taux d'occupation est de 65% pour l'ensemble de l'été et de 69% pour le mois d'août, en hausse par rapport à 2017 (62%).

Clientèle étrangère

Pour cette saison estivale, la fréquentation des clientèles étrangères (Néerlandais, Belges et Britanniques) est bonne pour 2/3 des professionnels. Au mois de juillet et d'août, 24% de la clientèle est étrangère (contre 19 et 22% en 2017). Cette part est plus élevée dans la Vallée du Rhône (27%), avec des pics dans la Drôme.

"L'attractivité grandissante de la montagne l'été, l'augmentation de la part des clientèles étrangères et l'allongement de la durée de séjour ont, entre autres, permis aux professionnels de l'hébergement d'enregistrer un revenu moyen par chambre en hausse de 12% par rapport à l'été 2017", estime Lionel Flasseur, directeur général d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme dans un communiqué.

Effet Unesco

20% des professionnels (et 32% des professionnels de la Vallée du Rhône) estiment que les sites classés au Patrimoine Mondial de l'Unesco (culturel, naturel ou géologique) ont un impact positif sur la fréquentation estivale.

Lire aussi : Comment la reconnaissance de l'Unesco transforme le développement touristique local

Le classement début juillet de la Chaîne des Puys au Patrimoine Mondial de l'Unesco a eu un impact positif pour 55% des interviewés et pour 100% des prestataires auvergnats interrogés dans l'étude.

Si 53% des professionnels jugent leur niveau de réservation satisfaisant pour le moins de septembre, en léger retrait comparé à 2017 (59%), ils gardent néanmoins confiance grâce à la reprise, attendue, de l'activité affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :