Quand le business des "hostels" émerge enfin à Lyon

 |   |  752  mots
De gauche à droite, et de haut en bas : Ho36, Slo living hostel, Le Flâneur et Away hostel.
De gauche à droite, et de haut en bas : Ho36, Slo living hostel, Le Flâneur et Away hostel. (Crédits : DR)
Ne dites plus auberges de jeunesse mais hostel. Cinq de ces hébergements couplant accueil en dortoir et chambre mixtes ont vu le jour à Lyon en quatre ans. Une croissance qui s'explique par des changements dans les habitudes des voyageurs mais aussi par l'évolution de ces lieux autrefois réservés aux voyageurs en sac à dos. Ils sont désormais plus ouverts, contemporains et parfois même haut de gamme pour toucher une nouvelle clientèle.

Cool & Bed en 2012, SLO living hostel en 2014, le Flâneur l'année suivante ou encore HO 36 en septembre 2016. Depuis quatre ans, l'offre d'hébergement en auberges de jeunesse - ou hostel - a été multipliée par cinq à Lyon. Environ 300 lits ont ainsi été créés. Pourtant, pendant près d'une dizaine d'années, personne n'était venu concurrencer l'auberge de jeunesse du Vieux-Lyon, pionnière dans le domaine.

Le développement de ce type d'hébergement, qui propose à la fois des lits en dortoir et des chambres séparées, est lié à des tendances à la fois nationales et locales. En France, contrairement à l'Espagne avec Barcelone, ou l'Allemagne avec Berlin, les auberges de jeunesse "sont un produit manquant", estime Franck Delafon, gérant d'Ho36 dans le 7e arrondissement. Le cas de Lyon n'était donc pas une exception : comme dans les autres villes françaises, l'offre était presque inexistante.

D'auberges de jeunesse à hostel

Or les habitudes de voyage changent. "Les gens partagent désormais leur bureau, leur voiture. Il y a 20 ans, on ne misait que sur les bureaux fermés, aujourd'hui ce sont des open-space. Les hostel correspondent aux nouvelles pratiques", estime également Franck...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :