Tourisme : les raisons d'une bonne saison estivale 2016

 |   |  482  mots
Les points d'eaux et lacs ont particulièrement attirés les visiteurs, du fait des fortes chaleurs.
Les points d'eaux et lacs ont particulièrement attirés les visiteurs, du fait des fortes chaleurs. (Crédits : Rhône Tourisme D.Gillet)
Le mois d'août vient confirmer la tendance : l'été 2016 fut un bon cru estival pour les professionnels du tourisme de la région Auvergne Rhône-Alpes. Si la clientèle étrangère a légèrement diminué, la fréquentation est restée relativement stable par rapport à la même période l'an dernier.

Le verdict des professionnels du tourisme est tombé : l'été 2016 fut une bonne saison. C'est du moins ce qui ressort de l'enquête menée par le comité régional du tourisme et Novamétrie auprès de 800 d'entre eux, dans les douze départements de la région Auvergne Rhône-Alpes. Aussi, 73 % des professionnels ont jugé la fréquentation plutôt satisfaisante cet été, contre 56 % au niveau national.

"L'Euro 2016, ainsi que le Tour de France, ont permis de bien débuter la saison, ce qui a joué sur le moral des professionnels", souligne Laurent Cormier, directeur général adjoint de Rhône-Alpes Tourisme. A cela s'ajoute une météo clémente, source de satisfaction pour les professionnels du secteur.

Par ailleurs, parmi les professionnels situés dans les zones de montagne, 15 % ont jugé la saison très bonne, contre 9 % à la campagne et 11 % dans les milieux urbains. Au mois d'août, la montagne et la campagne tirent plus particulièrement son épingle du jeu, grâce à leurs lacs et points d'eau.

Une étude menée auprès de l'hôtellerie française par MKG group indique également que parmi les nouvelles régions, "Auvergne Rhône-Alpes emporte la palme estivale de la croissance touristique." Dans ce...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :