Road trip au bord du Léman sur la Riviera savoyarde

 |   |  582  mots
(Crédits : Claire Angot)
À l'extrême nord de la Haute-Savoie, côté français, le lac Léman étale 53 km de rives tranquilles. Outre les stations thermales bien connues des curistes (Évian, Thonon), de charmants villages lacustres se laissent volontiers découvrir le temps d'un week-end. D'ouest en est.

Notre itinéraire débute à Yvoire. Cette adorable cité médiévale située en pointe sur le Léman occupait une position de défense stratégique enviable au Moyen-Âge. L'unique route de Genève à Thonon la traversait. Au XIVe siècle, le comte de Savoie Amédée V le Grand décide d'en faire un village-forteresse protégé par un magnifique château médiéval avec donjons et tourelles. Aujourd'hui, c'est un plaisir d'arpenter ses ruelles bordées de nobles bâtisses de pierre, d'admirer les portes et anciens remparts de la ville, de flâner dans l'exquis jardin des Cinq Sens, et de faire une pause dans le port de plaisance.

"Petite mer" et vieux gréements

De là, on peut contempler cette "petite mer" qu'est le lac Léman (le "lac de Genève", diraient les Lyonnais). D'origine glaciaire, c'est le plus grand lac naturel d'Europe de l'Ouest. En période estivale, une flotte de bateaux à aubes Belle Époque le parcourt et permet de gagner les ports suisses sur la rive d'en face.

Avant de quitter le secteur, à deux kilomètres de là, il ne faut pas manquer le joli village médiéval de Nernier pour son charme simple, ses vieux gréements et son sentier romantique qui rend hommage à Lamartine, Byron, Shelley et plusieurs auteurs ayant résidé dans le village.

Plages, vin et rafting sur la Dranse

En poursuivant vers l'est, l'on rejoint la plage de sable fin d'Excenevex ou celles de Sciez et d'Anthy-sur-Léman, nettement moins fréquentées. Après la traversée de Thonon-les-Bains  une escale au Château et à la forêt de Ripaille, ancien siège du gouvernement des comtes de Savoie, est tout indiquée. L'endroit est bordé de vignes qui apprécient particulièrement le microclimat lacustre. Elles donnent un vin blanc d'AOC réputé, plutôt minéral, au nez de fleurs blanches. L'arboretum du site est aussi très recherché pour sa fraîcheur en été.

Lac Léman Excenevex

À deux pas de là vers l'est, la Dranse se jette en delta dans ce qui est une réserve naturelle nationale remarquable. On peut y observer onze espèces d'orchidées sauvages et une faune intéressante : castors (tôt le matin ou tard le soir), mouettes rieuses, petits échassiers... Hors réserve, la société Aquarafting propose des balades sur la rivière en raft, hydrospeed ou en kayak.

Juste avant la Suisse

Passé Évian-les-Bains, une vingtaine de kilomètres de route sublime, à fleur d'eau, sépare de la frontière suisse. On s'arrête tout d'abord à Meillerie, adorable village de pêcheurs qui toise toute la Riviera vaudoise. C'est ici que vivait Saint-Preux, le héros de Rousseau dans La Nouvelle Éloïse. L'idéal ? Suivre le chemin des Bacounis pour prendre de la hauteur et découvrir l'histoire des carrières de pierre de Meillerie, très réputées (3 h 30 de marche en boucle, 400 m de dénivelé, départ de l'embarcadère).

Ce road trip s'achève à Saint-Gingolph. Ce village de double nationalité se partage entre France et Suisse et offre des vues plongeantes vraiment sublimes sur le lac Léman ! Son quartier historique abrite un château, une chapelle et une ancienne prison classés. Mais il est surtout célèbre pour être le point de départ du GR 5, la Grande Traversée des Alpes. En chaussant des souliers de randonnée, on rejoint Nice en 3 ou 4 semaines !

.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/08/2015 à 9:55 :
joli
a écrit le 18/08/2015 à 16:16 :
...et on peut voir tous ces beaux paysages du ciel en mode panoramique grâce notamment à www.leman-gyrocopter.com...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :