Covid-19 : le plan de Bruno Bernard pour accompagner la seconde vague

 |  | 1397 mots
Lecture 7 min.
(Crédits : ML)
Ses opposants politiques l’enjoignaient à agir vite. Le nouveau président EELV Bruno Bernard a toutefois pris le temps de la concertation avant de présenter, ce jeudi, son plan d’actions à l’égard des publics fragiles et des commerces impactés par la seconde vague, toujours très forte à Lyon et en AuRA, où près de 200 patients des HCL devaient être transférés cette semaine vers d'autres régions. Une quinzaine de mesures seront soumises au vote ce lundi, visant en premier lieu à donner des moyens aux acteurs déjà présents à l’échelle du territoire.

Il aurait pu annoncer la création d'une énième plateforme de e-commerce, ou encore d'un guichet unique au siège de la métropole. Mais le nouveau président de la métropole lyonnaise, Bruno Bernard, a dévoilé ce jeudi la philosophie qu'il souhaitait mettre en place pour accompagner l'économie durant cette seconde vague de Covid-19. Et celle-ci n'est pas de créer une nouvelle couche institutionnelle, comme l'a rappelé l'élu EELV, mais plutôt de s'appuyer sur les acteurs économiques et associatifs du territoire qui existent déjà pour les aider à remplir leurs missions.

Résultat ? Son nouveau « plan d'urgence économique et sociale » vise en premier lieu à accorder davantage de moyens aux acteurs qui fédèrent tant le tissu associatif qu'économique. Cette volonté se traduira notamment par la mise au vote, ce lundi 16 novembre, d'un financement de 125.000 euros à destination des « structures relais du territoire », soit 25.000 euros chacune pour la Chambre de Métiers et d'Artisanat du Rhône, la Chambre de Commerce et d'industrie Lyon Métropole Saint- Etienne Roanne, le Medef Lyon Rhône, la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises du Rhône (CPME) ainsi que la Chambre régionale de l'Économie Sociale et Solidaire (Crees).

Avec un objectif : que celles-ci puissent intervenir directement auprès des entreprises à travers la mise en place « d'accompagnements individuels sur-mesure », au cours des six prochains mois. Le Grand Lyon compte également sur la poursuite de la plateforme Care (Collectif pour l'Assistance au Redémarrage des Entreprises), qui se veut comme une « porte d'entrée et d'orientation » pour les entreprises locales.

Mise en place conjointement par 20...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2020 à 10:50 :
Bonjour,
"""""""On vit une époque formidable.......""""""""" ça c'est sûr !!!!!!!!!!
Et maintenant on fait quoi ????? Eh bien Messieurs les Élus, on prend son courage à deux mains et on fait payer (enfin) les responsables de tout ça :
""""""Traduire XI JINPING en justice pour mise en danger de la vie d'autrui et crimes contre l'Humanité"""""
Tout converge vers la Chine pour affirmer que le virus s'est bien échappé du labo de Wuhan, n'en déplaise à tous les hypocrites, les détracteurs, de plus ou moins mauvaise foi et tous les commerçants de l'affairisme chinois....
Cordialement
G.CASTIEL

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :