Régionales 2021 : quel binôme prendra la tête de la liste écologiste en AuRA ?

 |  | 845 mots
Lecture 5 min.
Le futur binôme qui sera élu ce samedi devrait ensuite être départagé par les instances nationales d'EELV pour que l'un de deux candidats prenne, en définitive, la tête de la liste EELV aux futures élections régionales.
Le futur binôme qui sera élu ce samedi devrait ensuite être départagé par les instances nationales d'EELV pour que l'un de deux candidats prenne, en définitive, la tête de la liste EELV aux futures élections régionales. (Crédits : ©Région Auvergne-Rhône-Alpes/MichelPérès)
A l'issue de leur appel publié le 27 août dernier, les écologistes éliront ce samedi matin le binôme, premier pas vers la constitution de la future tête de liste EELV aux élections régionales de mars 2021. Retour sur la genèse de cette liste et la présentation des six candidats, qui, de par leur implantation locale, marquent bien la volonté de représenter l'ensemble du territoire.

Après les élections municipales et métropolitaines, puis les sénatoriales ce dimanche -où la liste Unis pour le Rhône, qui rassemblait la gauche et des écologistes, a remporté trois élus sur les sept sénateurs au sein du département du Rhône-, les écologistes sont bel et bien déterminés à conquérir la Région.

Le 27 août dernier, ils entraient en campagne pour les élections régionales en lançant un "Appel pour une Région résiliente et solidaire", soutenu par Europe Écologie Les Verts, Cap 21, Génération Écologie, Générations·s et le Mouvement des Progressistes.

Autour de cet appel, les écologistes souhaitaient mobiliser les citoyens au-delà de leurs partis. Le message est clair : "Depuis 2015, la politique de la Région Auvergne Rhône-Alpes, dirigée par M. Wauquiez, aggrave les effets du changement climatique et les inégalités".

L'Appel des écologistes se positionne donc sur plusieurs grands axes : la "mobilité décarbonée" et la réouverture de lignes TER, l'autonomie alimentaire en soutenant les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/10/2020 à 18:11 :
Bah avec le procès que leurs font les médias en ce moment, portes paroles des propriétaires de capitaux et d'outils de production, ils vont faire profil bas, à savoir exactement ce que leur demande la classe dirigeante.

En politique et surtout en ce troisième millénaire seule l'auto gestion semble être un moyen d'avancer avec une classe dirigeante dorénavant au ras du pallier. Mais vu que ces derniers possèdent beaucoup plus que nous autres 68 millions nous sommes condamnés à leur médiocrité exponentielle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :