La 5G s’invite dans le conseil municipal lyonnais

 |  | 966 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Rafael Marchante)
Alors que la chasse aux fréquences de la 5G est ouverte depuis ce mardi auprès de l’Arcep, avec, en ligne de mire, une bataille qui s’annonce à travers l’Hexagone entre les principaux opérateurs (Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free), les élus écologistes lyonnais, réunis derrière le nouveau maire EELV Grégory Doucet, ont présenté un voeu lors du dernier Conseil municipal, en réitérant leur appel à la mise en place d’un moratoire sur la 5G.

Ce n'est pas une surprise : le nouveau EELV maire de Lyon, Grégory Doucet, avait déjà signé une tribune, aux côtés de plusieurs élus, demandant la mise en place d'un moratoire préalable au déploiement de la 5G.

A la veille de l'ouverture par l'Arcep des enchères encadrant l'attribution des futures fréquences 5G au niveau national, les élus écologistes de la ville de Lyon -réunis au sein d'un groupe comprenant 41 élus dont le maire, Grégory Doucet- ont formalisé ce lundi leur demande, en présentant un voeu lors du Conseil municipal. Avec, comme principale requête, la mise en place d'un moratoire sur la 5G, comme préalable à la mise en place des infrastructures et équipements. Avec, à l'appui, des arguments concernant "l'impact environnemental, social, démocratique, et peut-être même sanitaire, du déploiement de la 5G sur le territoire lyonnais".

S'appuyant sur les conclusions de la Convention citoyenne sur le climat, qui avait avancé l'idée d'un tel moratoire, le président du groupe écologiste, Patrick Odiard, a réitéré sa demande auprès du gouvernement d'Emmanuel Macron.

"Il semblerait...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :