[Ce qui m'inspire - De nouveaux VP à la tête de l'économie 4/5] Luc Berthoud, au Grand Chambéry

 |  | 727 mots
Luc Berthoud est devenu le vice-président en charge de l’économie de Grand Chambéry, aux côtés du nouveau président de l'agglomération, Philippe Gamen, également maire de la commune du Noyer (73).
Luc Berthoud est devenu le vice-président en charge de l’économie de Grand Chambéry, aux côtés du nouveau président de l'agglomération, Philippe Gamen, également maire de la commune du Noyer (73). (Crédits : DR)
[Série d'été / Interview] Luc Berthoud, 57 ans, vient d’être nommé vice-président en charge de l’économie de Grand Chambéry, l’agglomération de la préfecture de la Savoie, qui regroupe 38 communes et près de 137 000 habitants. Engagé au sein de la sphère politique depuis 1998 au sein de différentes fonctions, le nouveau Vp à l'économie livre pêle-mêle ses inspirations, partagées entre Jacques Chirac, Michel Barnier, Jean Therme, ainsi que par des rencontres effectuées au Sénégal ou en Haïti.

Vous venez de prendre la tête de l'économie après un parcours politique déjà bien fourni. A quel moment à démarré votre engagement en politique ?

J'ai d'abord été assistant parlementaire de Michel Barnier au Sénat, avant d'être celui de son successeur Jean-Pierre Vial en 1998, que j'ai suivi ensuite comme chef de cabinet quand il est devenu président du Conseil général de la Savoie.

En 2008, je suis devenu le maire de La Motte-Servolex (73), qui compte 12 300 habitants. J'ai été réélu depuis. Lors de la dernière élection municipale, nous étions la seule liste en présence. En 2014, je suis devenu vice-président de Grand Chambéry, en charge de l'agriculture périurbaine, des cours d'eau, du développement durable et des espaces naturels.

Conseiller départemental, je préside aussi la commission des finances. Je suis aussi premier vice-président...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :