[Ce qui m'inspire - De nouveaux VP à la tête de l'économie 3/5] Emeline Baume De Brosses, au Grand Lyon

 |  | 1716 mots
Emeline Baume de Brosses, la nouvelle vice-présidente EELV du Grand Lyon en charge de l’économie, affirme que la métropole souhaite instaurer une relation fondée de l'écoute, de la bienveillance, et du respect avec les acteurs économiques locaux.
Emeline Baume de Brosses, la nouvelle vice-présidente EELV du Grand Lyon en charge de l’économie, affirme que la métropole souhaite instaurer une relation fondée de l'écoute, de la bienveillance, et du respect avec les acteurs économiques locaux. (Crédits : DR/EricSoudan/MétropoledeLyon)
[Série d'été / Grande interview] Engagée au sein du réseau EELV depuis plusieurs années, Emeline Baume de Brosses, 43 ans, est la nouvelle vice-présidente du Grand Lyon en charge de l’économie, de l’emploi, du commerce, du numérique et de l’achat public, aux côtés du président écologiste, Bruno Bernard. Issue d’un territoire rural à mi-chemin entre la Dombe, la Bresse et le Val-de-Saône, l’élue se confie plus longuement sur son parcours en politique ainsi que sur ses ambitions pour l’économie locale.

Vous êtes depuis 2008 élue locale (EELV), d'abord en charge des Espaces Verts et de l'Economie Sociale et solidaire dans le 1er arrondissement de Lyon puis, depuis 2015, en tant qu'élue métropolitaine et Conseillère déléguée à l'Economie circulaire et la Prévention des déchets. Mais également issue d'un parcours académique pour lequel vous êtes retournée plusieurs fois vous former. Vous êtes un peu "multi-casquettes" ?

Au départ, j'ai fait un bac scientifique suivi dans le parcours universitaire en biologie des organisations et des populations, avec une étude des écosystèmes et des organismes vivants jusqu'à la maîtrise. En même temps, j'avais bouclé un diplôme de niveau bac+2 en aménagement hydraulique en milieu agricole et urbain et décroché en parallèle le Bafa pour pouvoir travailler sur des sujets d'éducation populaire, autour de la nature et de l'éveil scientifique.

J'ai fait mon entrée en tant que salarié au Grand Lyon à la fin des années 1990, en occupant un poste de chef de projet pour la mise en place du tri des déchets. Je suis ensuite allée me former sur la communication au sein d'un cursus bac+5 au Celsa, tout en travaillant pour amplifier ma démarche. Ma logique a été de commencer par me débrouiller par moi-même à chaque fois que j'arrivais dans un nouveau milieu professionnel, pour aller ensuite me former de façon plus formelle. Si bien qu'à chaque fois, j'ai mis une brique de formation universitaire au sein de mon parcours.

Pourquoi avez-vous choisi de vous engager en politique (en devenant notamment attachée de presse EELV lors de la campagne de Philippe Meirieu pour les régionales) ?

Mais parents sont issus du monde rural et agricole, au sein d'une grande famille où nous avions tous le sens du collectif. J'ai baigné dans un milieu où il existait des chambres d'hôtes, ce qui m'a donné une grande ouverture sur le monde.

Dans cet univers, il était assez logique que mes premiers petits boulots soient de réaliser de l'animation en milieu...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :