Municipales 2020 : Grenoble reste aux mains des Verts

 |   |  559  mots
(Crédits : DR)
Malgré un nouveau record d'abstention, les écologistes seraient en passe de conserver leur symbole à Grenoble.

Conserver la tête de pont, et remporter d'autres villes. Cela semble presque désormais chose faite pour le parti EELV. Les derniers résultats, communiqués par la Préfecture de l'Isère à 23h30, font état de près de 52,58% des voix pour le sortant Eric Piolle.

Epaulé par un large rassemblement de la gauche (LFI, PCF, dissidents PS, Nouvelle Donne) et de citoyens (Ades, Ensemble !, Génération.s, etc), le premier maire EELV à avoir remporté une ville de 100 000 habitants en 2014 était cette fois embarqué dans une quadrangulaire. Il distancerait cependant de loin son rival, l'ex-maire divers droite Alain Carignon (23,78%), qui arriverait ainsi en seconde position, tandis que la députée LREM Emilie Chalas serait pour l'instant troisième (12,35%), suivie de près par le divers gauche Olivier Noblecourt (11,29%).

Des résultats marqués également par un taux de participation très faible en Isère, qui atteignait seulement 33,67% à 17h, contre 56,87% à la même heure en 2014. A Grenoble, le taux d'abstention s'élèverait même pour l'heure à 64,81% d'après les résultats partiels, soit un niveau historique.

Vers 23h45, le maire sortant a finalement pris la parole sur la place Grenette, en plein coeur du centre-ville de Grenoble, afin de remercier ses soutiens, mais également de mettre en perspective le rôle de la ville à l'aube de la vague écologiste que connaît la France ce dimanche soir. "Il s'agit d'un temps important car c'est à la fois le fruit de 6 ans de travail, de 9 mois de campagne, ainsi que de décennies d'engagement de militants écologistes qui nous ont précédés", a déclaré Eric Piolle.

Le maire EELV, qui avait été élevé depuis son élection en 2014 au rang du symbole, s'est dit "fier d'inspirer ce soir un peu partout à travers la France" : "Grenoble est une promesse et ce soir on le sent. Ici, au cœur des Alpes nous sommes infatigables et prenons les défis les uns après les autres, tels que la justice sociale, le climat ou la démocratie. Ici, on regarde l'espoir dans les yeux et ici personne ne décide à notre place".

"Elan vert"

Par ailleurs, le maire sortant, qui avait rejoint tôt dans la soirée le centre-ville pour se mêler à ses soutiens, s'est exprimé sur les premiers résultats enregistrés par les candidats écologistes à l'échelle nationale :

"C'est un élan extrêmement fort et cela me fait plaisir de voir des gens comme Michèle Rubirola à Marseille, Jeanne Barseghian à Strasbourg, Emmanuel Denis à Tours, Léonore Moncond'huy à Poitiers, François Astorg à Annecy et Grégory Doucet à Lyon, qui sont en train de construire une nouvelle dynamique, même si nous avons tous évidemment en tête le taux de participation également", a commenté Eric Piolle.

 Et le maire EELV d'ajouter :

"Que ce soit dans les villages, les villes de taille moyenne ou les grandes villes, on voit que l'écologie est en capacité de proposer un projet politique qui fait regarder l'avenir".

Alors que les résultats définitifs pour la ville de Grenoble étaient toujours attendus à 23h, plusieurs soutiens d'Eric Piolle, dont le mouvement Generation.s ainsi que la France Insoumise annonçaient, sur les réseaux sociaux, d'ores et déjà la victoire d'Eric Piolle à Grenoble.

--

>> Cliquez ci-dessous pour découvrir le résultat de votre ville :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :