Spectaculaire démission du référent Rhône des "Jeunes avec Macron ! "

 |   |  496  mots
(Crédits : REA)
"Elle délie les langues" : voilà les réactions à notre longue enquête "Gérard Collomb, le combat de trop ?" qui nous sont rapportées depuis sa publication (en 5 actes, du 13 au 15 février) dans l'hebdomadaire et sur le site de La Tribune. Illustration avec la démission, d'une extrême sévérité, du référent Rhône de JAM (Les Jeunes avec Macron !) Jimmy Brumant, qui fait écho à notre focus "Caroline Collomb, talon d'Achille de Gérard" et que nous faisons le choix de publier dans son intégralité.

"Ces trois dernières années, en tant que référent des JAM! dans le Rhône, j'ai eu l'honneur et le bonheur de participer à la construction d'un mouvement ouvert, constructif et progressiste. Des responsabilités exigeantes et stimulantes que j'ai eu à cœur d'exercer, toujours fidèle aux valeurs portées par Emmanuel Macron. Je suis heureux d'avoir pu, avec vous (Stanislas Guérini et Martin Bohmert, délégués généraux respectivement de LREM et des JAM!, NDLR), redonner le goût de l'engagement et de la politique à de nombreux jeunes, dans le département du Rhône, comme dans la Métropole de Lyon.

Comme beaucoup d'autres, je regrette, depuis quelques mois, les dérives autoritaires et l'opacité de l'action de la référente de La République En Marche (Caroline Collomb, NDLR) qui m'inquiètent et qui me semblent de plus en plus inconciliables et incompatibles avec l'esprit du mouvement citoyen que j'ai rejoint dès le printemps 2016.

L'absence de comité politique, de concertation avec les élus locaux, ou plus simplement, de transparence dans les prises de décisions sont les symptômes d'une gestion politique malsaine avec lesquels nos concitoyens ont clairement et nettement fait le choix de rompre lors des élections présidentielles et législatives de 2017.

Je me suis engagé au service de la refondation démocratique de notre pays, pas pour être prisonnier d'un clan local, obnubilé par les prochaines échéances municipales et métropolitaines, unique priorité de la référente et de son entourage.

Il m'apparaît aujourd'hui comme impossible d'être loyal au projet et aux valeurs défendues par le Président de la République tout en travaillant avec l'équipe en place dont je doute fortement de la volonté de faire réussir notre projet et notre mouvement.

Dans ces conditions, j'ai le regret de vous annoncer, par la présente, ma démission du poste de référent des JAM! dans le Rhône.

Je tiens par ailleurs à signaler que de nombreux jeunes à Lyon et dans le Rhône ont subi de multiples pressions et intimidations de la part de l'entourage de la référente.

Et je ne peux cautionner le climat détestable et déplorable qu'ils ont instauré depuis plusieurs mois pour nourrir des ambitions personnelles, en particulier à travers l'association "Prendre un temps d'avance" dont la porosité avec la gouvernance du mouvement dans le Rhône me semble dommageable.

La politique est belle quand elle invite les citoyens à réfléchir à notre avenir. La République En Marche porte des valeurs qui sont toujours les miennes et je ne renie rien de mon engagement, ni de notre capacité à faire de la belle politique. Les élections européennes sont un enjeu capital pour notre génération. J'y prendrai part et je me tiens à votre  disposition pour effectuer la meilleure passation possible avec la nouvelle équipe pendant cette période cruciale."

 Jimmy Brumant

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2019 à 10:17 :
L'Europe des réseaux prend l'eau.

"Hâtes toi déclin !" Nietzsche
a écrit le 22/02/2019 à 3:39 :
Les citoyens vont-ils reagir aux elections europeennes en penalisant lourdement ce parti d'arrivistes ?
Bilan des "reformes" du micron : Des taxes, et une tonne de lois inutiles, courage francais, il est temps de fourbir les armes a votre disposition: Le vote.
Réponse de le 22/02/2019 à 18:33 :
vs avez raison mais pour sortir la bande de la finance qui gouverne l'europe il ne faut pas avoir peur de voter RN
Réponse de le 23/02/2019 à 3:01 :
A Zinitalo.
Je crois de plus en plus que ce fameux plafond de verre va etre explose.
Je ne suis pas fan du fn, rn, on le nomme comme on veut.
Une chose est sans nuance.
M le P est fille de son pays, on ne peut lui enlever cela.
Cette fois ci, son jocker.
a écrit le 21/02/2019 à 18:46 :
et si Gérard et Caroline arrêtaient de détruire ce qu'a fait avec bonheur le Maire/Président
C'est quoi cette prétention au pouvoir à vie et ce népotisme antipathique ...
Beaucoup ont envie de reprendre le flambeau pour poursuivre le développement de notre belle agglomération .... laissez la place , Merci d'avance
Réponse de le 23/02/2019 à 11:29 :
Collomb Bouteflika même combat.
Réponse de le 24/02/2019 à 21:54 :
Tout a fait vous avez tout compris la place aux jeunes ;

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :