Réforme du code du travail : manifestation sous tension à Lyon

 |   |  738  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Entre 5 000 et 10 000 personnes s'étaient mobilisées pour manifester leur opposition aux ordonnances visant à réformer le code du travail. Cependant, des heurts ont rapidement éclaté avec les CRS. Après deux heures de négociation, la mobilisation a finalement repris.

La musique émanant du camion de la CGT reprend. Les banderoles et pancartes se soulèvent de nouveau. Et finalement, les slogans retentissent au niveau de la station Garibaldi, sur le cours Gambetta, à Lyon. Il est 14h30. Deux heures plus tôt, la manifestation contre les ordonnances venant réformer le code du travail avait été bloquée, à peine commencée, par des dizaines de CRS. Puis, les forces de l'ordre avaient coupé la manifestation en deux, isolant à coup de gaz lacrymogène, matraque et flashball une partie des manifestants, pour la plupart issus de groupes anarchistes ou antifascistes. Tant qu'ils ne sont pas libérés, le reste du cortège refuse d'avancer.

"Libérez nos camarades", crie la foule à intervalles réguliers. Au terme de plusieurs négociations, tous sont finalement relâchés. "Maintenant, on peut reprendre la manifestation contre la loi travail XXL, ce pourquoi on était venu", scande Joao Pereira Alfonso, secrétaire général UD CGT 69, au haut-parleur.

Précarité

Car si entre 5 400 (selon la police) et 10 000 personnes (selon les syndicats) ont décidé de descendre dans la rue, à l'appel de la CGT et de ses alliés (Sud, FSU, Unef), c'est pour clamer leur opposition aux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :