Etienne Blanc : l'antithèse de Laurent Wauquiez

 |   |  703  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Le contraste est saisissant : la sévérité des qualificatifs à l'endroit de Laurent Wauquiez est inversement proportionnelle au plébiscite que recueille son premier vice-président, Etienne Blanc. Au point que l'hypothèse, longtemps probable, d'un départ de Laurent Wauquiez pour le Palais Bourbon avait fait naître "l'espérance, forte" qu'il prenne les rênes de la collectivité.

Saisissant est le contraste des qualificatifs que les contempteurs de Laurent Wauquiez destinent au premier vice-président Étienne Blanc, comme si l'acuité du réquisitoire contre le premier et celle des éloges réservés au second se nourrissaient mutuellement - jusqu'à exonérer ce dernier de responsabilité directe des décisions de gestion "humaines" admonestées. Au sein du Ceser (Conseil économique, social et environnemental), parmi les élus, d'anciens collaborateurs ou d'actuels interlocuteurs extérieurs, et jusque dans les rangs de l'opposition qu'incarne le maire PS de Bourg-en-Bresse Jean-François Debat, le maire LR de Divonne-les-Bains, député de la 3e circonscription de l'Ain de 2002 à 2016, fait l'unanimité.

Sa disponibilité "authentique", son écoute "sincère", l'"exemplarité" de son abandon, en 2016, du mandat de député pour se consacrer à celui de vice-président de la Région, son empathie "naturelle", sa considération "avérée" des corps intermédiaires, des fondations républicaines et de l'intérêt général, son appétence pour le consensus "solide" privilégiée à la culture des clivages, mais aussi son "excellente connaissance" de la réalité des territoires et son expérience...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2018 à 18:34 :
Les propos de Mr Wauquiez sont inqualifiable, le contexte d'un pseudo cours est scandaleux! Où est le raisonnement didactique qui préside à la transmission d'un
savoir? Celui qui a eu l'idée de l'inviter me laisse pantois.
Ce n'est pas la peine de perdre son temps à commenter de tels propos, il relève
tout bonnement d'un comportement de paltoquet!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :