Ange Sitbon, la perle secrète de Laurent Wauquiez

 |   |  2551  mots
(Crédits : Jean-Paul Van Der Elst pour Mediacités)
Archi-discret mais rouage central du système Wauquiez, Ange Sitbon œuvre pour le président de la région Auvergne Rhône-Alpes après avoir été au service de Nicolas Sarkozy. Notre partenaire* Mediacités Lyon a enquêté sur ce tacticien électoral hors pair et homme de l'ombre à l'influence déroutante. Ce travail journalistique étant d'intérêt public, Acteurs de l'économie-La Tribune le republie dans ses colonnes.

A la région Auvergne Rhône-Alpes, le mot subvention rime avec Sitbon. Ange Sitbon. Un nom soufflé du bout des lèvres par les fonctionnaires ou prononcé sur un ton accusatoire par l'opposition. Il passe, aux yeux des uns et des autres, pour l'homme qui tient les cordons de la bourse de la deuxième région la plus riche de France, au service de l'ambition politique de son président Laurent Wauquiez. Mais pas seulement...

Dans l'organigramme de la collectivité, ce quarantenaire embauché le 15 avril 2016 n'occupe qu'un poste de "simple contractuel", responsable du service des relations aux élus, au sein de "la délégation générale aux missions transversales et à la relation aux élus". En clair, il doit veiller à la logistique permettant aux conseillers régionaux et groupes politiques de travailler dans de bonnes conditions. Mais la mission d'Ange Sitbon dépasse largement son titre officiel. Détail qui n'en est pas un : son bureau se trouve au cinquième étage, comme celui de Laurent Wauquiez [1], et non au deuxième comme le reste de sa délégation.

"Je me fous de ce que les syndicalistes peuvent dire"

"Dès son arrivée, il a joué un rôle dans la sélection des directeurs de service, afin...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :