La Savoie tient sa fibre optique

 |   |  636  mots
(Crédits : Alessandro Bianchi)
Le conseil départemental de Savoie vient d’officialiser l’accord avec la société Savoie Connectée, une coentreprise de Covage et Orange, pour déployer la fibre optique en zones rurales, en utilisant la procédure d’Appel à manifestation d’engagements locaux (AMEL).

La signature du contrat entre le département et Savoie Connectée intervient un mois après la validation de l'opération par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP), mais aussi deux ans après que le conseil départemental ait résilié son contrat avec Axione, une filiale de Bouygues. À l'époque, le département avait prévu un investissement de 223 millions d'euros, dont 63 millions d'euros financés par les collectivités locales et 70 millions d'euros octroyés par la région, l'État et l'Union européenne.

Résiliation et bisbille en Maurienne

En 2017, le département et des élus de la Maurienne s'étaient renvoyés la responsabilité de la résiliation, ces derniers ayant confié à une SEM locale de poser son propre réseau de fibre optique, via sa filiale Fibréa.

Lire aussi : Fibre optique en Savoie : panier de crabes et accusations multiples après la résiliation de la DSP

Le conseil départemental accusait ces élus d'avoir déséquilibré la délégation de service public conclue avec Axione, tandis que les élus mauriennais disaient en avoir eu assez d'attendre que le département déploie la fibre, et qu'ils s'en étaient donc chargés pour assurer le développement de leur territoire.

L'opportunité de l'AMEL

Quelques mois après la résiliation, le gouvernement proposait aux collectivités locales de déployer des Appels à manifestation d'engagements locaux (AMEL) afin d'accélérer la pose de la fibre optique en zones rurales. Ce dispositif permet aux conseils départementaux de faire financer le déploiement sur fonds propres des opérateurs. L'objectif fixé par le plan France THD est de couvrir l'intégralité du territoire en très haut débit d'ici à 2022.

Et c'est ce cadre qu'a choisi le département de la Savoie pour déployer son réseau de fibre optique en milieu rural. Résultat: c'est Savoie Connectée qui finance le coût des travaux, en s'appuyant sur ses actionnaires, soit Covage (70% du capital) et Orange (30%).  « Cette opération sera financée à 100% par Covage et son partenaire Orange », souligne Hervé Gaymard, le président du conseil départemental de la Savoie.

Ce sont 255 000 prises qui devront être raccordées d'ici quatre ans, dans 243 communes de la Savoie. La quasi totalité du territoire du département sera alors reliée à très haut débit, si on ajoute les 30 communes déjà en voie de raccordement dans les communautés d'agglomération de Grand Chambéry et de Grand Lac (agglomération d'Aix-les-Bains), et à Albertville. Le contrat prévoit l'utilisation de 6 876 kilomètres de fibre optique en 2023.

Pour Covage, l'opération n'est pas nouvelle. L'opérateur, qui livre la fibre optique à 500 000 entreprises et 650 000 logements en France, exploite la DSP de la fibre optique sur 246 communes en Haute-Savoie. Et il s'est vu attribuer un AMEL en Saône-et-Loire.  « Nous poursuivons notre objectif d'atteindre trois millions de prises à l'horizon 2022 », affirme Pascal Rialland, le président du directoire de Covage.

Plus vite, moins risqué

Non seulement le département n'a plus à se soucier du financement, mais le délai de déploiement se trouve raccourci, avec une échéance fixée en 2023, au lieu de 2026 dans le contrat résilié avec Axione. Le conseil départemental aura toutefois dû verser 6,8 millions d'euros de dédommagement à Axione pour se libérer.

Autre motif de satisfaction pour le conseil départemental: il y a un an, alors que Covage répondait à l'AMEL de la Savoie, l'entreprise faisait l'acquisition de Fibréa, la société qui a câblé près de 500 kilomètres de fibre optique en Maurienne. Dès lors, la répétition du scénario du contrat précédent est écartée. « Cela évite tout conflit ultérieur », acquiesce Hervé Gaymard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :