Mobilier urbain : Grenoble reste un terrain d'expérimentation pour JCDecaux

 |   |  1253  mots
L'abri-voyageurs nouvelle génération de JC Decaux est issu, entre autres, d'un projet expérimental mené dans l'agglomération grenobloise.
L'abri-voyageurs "nouvelle génération" de JC Decaux est issu, entre autres, d'un projet expérimental mené dans l'agglomération grenobloise. (Crédits : J.C. Decaux)
Après avoir banni la publicité d’une partie de son mobilier urbain en 2014 par le biais d’une mesure impulsée par la ville centre, l’agglomération grenobloise vient d’attribuer un contrat à la société JCDecaux pour la fourniture de 1 100 abris-voyageurs "nouvelle génération", cette fois par le biais de son Syndicat Mixte des Transports en Commun (SMTC). Et ce, sur une nouvelle période de 12 ans.

Le numéro Un mondial de l'affichage, JCDecaux SA, revient par la petite porte à Grenoble. Alors que la municipalité conduite par Eric Piolle avait fait de la suppression des panneaux publicitaires (hors transports), un emblème pour la capitale des Alpes, la société JCDecaux vient de remporter un nouveau contrat, cette fois par le biais de la métropole.

"Ce contrat porte sur la fourniture, l'installation, l'exploitation, l'entretien et la maintenance d'une nouvelle génération d'abris-voyageurs et de services aux usagers, participe à la dynamique du SMTC en faveur de la qualité de vie au quotidien, de la mobilité durable et de l'anticipation des usages de demain", souligne pour sa part la société Decaux dans un communiqué.

Alors qu'un précédent contrat d'une durée de 15 ans devait arriver à échéance en juin 2019, le groupe a en effet remporté un nouvel appel d'offres pour le renouvellement des abribus de l'agglomération, et ce, jusqu'en 2031. Un choix qui sera "sans coût pour la collectivité et les habitants" car financé par le biais de la publicité, selon un modèle imaginé en 1964 par le fondateur du groupe.

"Le SMTC aurait pu faire autrement mais cela n'a pas eu lieu", annonce...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2019 à 9:56 :
Bannir la publicité de notre environnement, une idée qui semble tellement dans l'air du temps que l'on ne peut que déplorer qu'elle soit aussi singulière.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :