La Métropole de Grenoble reçoit 100 millions d’euros de la Banque européenne d'investissement

 |   |  524  mots
(Crédits : ML)
En marge d’un déplacement à Grenoble, le vice-président de la Banque Européenne d’investissement, Ambroise Fayolle, a annoncé l’octroi d’un prêt de 100 millions d’euros à l’attention de la métropole grenobloise. L’objectif : financer les projets liés à la transition écologique, notamment à travers la seconde mouture de son plan Climat, qui avait fait l’objet d’une consultation publique en début d’année.

En pleine révision de son Plan climat air énergie, la métropole de Grenoble vient de recevoir un appui de taille.

En visite à Grenoble, le vice-président de la Banque européenne d'investissement (BEI) - dont les actionnaires ne sont autres que ses états membres -, vient de confirmer l'octroi d'un prêt de 100 millions d'euros à l'attention de la métropole grenobloise en vue de financer ses actions écologiques.

"La BEI est l'institution publique multilatérale la plus importante au monde pour la lutte contre le changement climatique avec bientôt près de 30% de ses financements dédiés à cette action", a commenté par voie de communiqué Ambroise Fayolle.

Une thématique qui entrait justement en résonance avec les efforts de la Métro, qui a annoncé qu'elle consacrerait "près de 70 % de ses dépenses d'investissement du budget 2019 à la transition écologique" sous toutes ses formes.

La métropole a notamment plusieurs projets d'envergure sur la table, avec notamment, la création d'un nouveau réseau de chaleur urbain ainsi que le remplacement d'une chaudière fioul par une chaudière bois-énergie XXL, l'enfouissement de lignes électriques ou encore le renouvellement des bennes à ordures...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :