Grenoble Alpexpo : La Région et le Département confirment leur engagement

 |   |  450  mots
(Crédits : Alpexpo)
Quelques semaines après son transfert de la Ville à la Métropole, le centre de congrès isérois Alpexpo enregistre l’entrée à son capital de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui en deviendra l'actionnaire majoritaire, et du Département de l'Isère. Cette nouvelle organisation est assortie d’un plan de 20 millions d'euros d’investissements annoncés que les collectivités, qui veulent faire de cet équipement un emblème pour la région.

Comme l'évoquait La Tribune il y a quelques semaines, la Région Auvergne-Rhône-Alpes vient de confirmer sa prise de participation majoritaire au sein du centre de congrès Alpexpo.

Détenu jusqu'ici principalement par la Ville de Grenoble, et passé depuis le 1er janvier sous compétence métropolitaine, les deux partenaires attendaient avec impatience une entrée de la Région au capital de cet équipement, accompagnée par le Département de l'Isère.

La Région prendra ainsi 51% du capital, contre 35% pour la Métropole grenobloise, 9% pour la Ville de Grenoble, tandis que la Département signera son entrée à hauteur de 5%.

"Ce nouveau partenariat est le fruit d'une volonté partagée", a résumé la Ville de Grenoble, par voie de communiqué.

Un changement qui se déroulera cependant dans la continuité puisque le président d'Alpexpo, Claus Habfast, conservera son siège jusqu'à l'issue de son mandat, en 2020.

Cette transition s'inscrit avec un objectif : poursuivre le redressement amorcé jusqu'ici en vue de "donner un nouveau souffle à l'équipement et d'en faire un lieu incontournable du tourisme d'affaires à l'échelle régionale".

Après avoir mené, au cours des quatre dernières années, des actions en vue de redresser les comptes de cet équipement, qui affichait 7 millions d'euros de pertes entre 2010 à 2014, Alpexpo venait tout juste de renouer avec l'équilibre lors de son dernier exercice.

21 millions d'euros d'investissement

Dans cet objectif, une nouvelle enveloppe d'investissements a été annoncée : la Région Auvergne-Rhône- Alpes apportera ainsi 15 millions d'euros, tandis que la Métropole grenobloise investira 4 millions d'euros, contre un million chacun pour le Département de l'Isère et la Ville de Grenoble.

"Un investissement indispensable pour faire face à la concurrence nationale et internationale mais aussi accroître les retombées économiques territoriales", estimait la Ville.

Pour conduire cette nouvelle stratégie, un protocole sera soumis aux assemblées délibérantes des différentes collectivités au cours des prochaines semaines en vue de coordonner le calendrier de mise en œuvre.

"Grenoble apporte beaucoup à la dynamique de la Région. L'objectif est de faire d'Alpexpo l'un des équipements les plus modernes en Europe", a annoncé pour sa part Laurent Wauquiez.

Construit à l'occasion des Jeux Olympiques de Grenoble de 1968, Alpexpo comprend deux centres de congrès, un parc des expositions et une salle de spectacles, "Le Summun", en partie labellisé Patrimoine du XXe siècle.

"C'est aussi et surtout un outil au service du rayonnement métropolitain, départemental et régional qui contribue grandement à faire de Grenoble une destination de tourisme d'affaires de premier rang avec notamment l'accueil du salon Mountain Planet", soulignait pour sa part la Ville, dans son communiqué.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :