Pôles de compétitivité : le nouveau pari de Tenerrdis, relabellisé

 |   |  760  mots
(Crédits : Pascal Rossignol)
Basé à Grenoble, le pôle de compétitivité de la transition énergétique Tenerrdis fait partie des 8 pôles rhônalpins relabellisés à travers la phase 4 lancée par le gouvernement. Une occasion d’accompagner les mutations du pôle, qui amorce une transition vers l’international et vers la création de six nouveaux axes stratégiques.

Pas de fusion, ni d'inquiétudes à l'horizon pour Tennerdis. Le pôle de compétitivité de la transition énergétique en Auvergne-Rhône-Alpes devrait pouvoir souffler : il fait partie des 48 entités ayant obtenu le feu vert du gouvernement, dans le cadre de la phase 4 des pôles de compétitivité, pour la période 2019-2022.

Avec une autre nouveauté en parallèle pour la pôle : l'arrivée, début janvier, d'Elisabeth Logeais au poste de déléguée générale, en remplacement de Catherine Candela, qui retourne ainsi reprendre ses fonctions au sein d'Air Liquide.

Nommée pour un mandat de 3 ans, la nouvelle déléguée générale est notamment passée par la business unit Energy de Schneider Electric avait occupé, avant cela, différentes fonctions en lien avec le marketing, les ventes et développement de business au sein du groupe.

"J'ai toujours eu une sensibilité à l'égard des enjeux énergétiques et je suis arrivée à une période charnière des pôles, qui viennent d'être reconfirmés pour une période de quatre ans", confirme-t-elle.

Et si la nouvelle dg affirme avoir bénéficié à ce titre de tout le travail de réflexion de ses prédécesseurs, notamment quant aux nouveaux axes stratégiques définis pour...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :