36 M€ pour soutenir l'artisanat et l'économie de proximité

 |   |  308  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
La région Auvergne-Rhône-Alpes annonce un plan d'aide de 36 M€ en faveur des artisans et des commerces de proximité. Il est le fruit d'un partenariat public/privé.

La région Auvergne-Rhône-Alpes, la chambre régionale de métiers et de l'artisanat et la Banque Populaire Auvergne Rhône-Alpes ont signé un partenariat pour soutenir l'activité des artisans et des commerces de proximité.

"Nous avons fait du soutien à l'artisanat l'une de nos priorités d'action, car il est l'un des secteurs clefs de l'économie régionale. Pour cela, nous avons mis en place un dispositif d'aide au développement des petites entreprises du commerce et de l'artisanat avec point de vente", justifie Laurent WAUQUIEZ.

En effet, les 162 850 entreprises de la région représentent un chiffre d'affaires annuel de 38,5 milliards d'euros, mobilisant plus de 450 000 actifs.

Prêt à taux zéro

La Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes s'est engagée à investir, sur les trois prochaines années, 10 millions d'euros pour les entreprises artisanales. Elle le fera à travers un prêt à taux zéro (montant compris entre 3 000 € et 20 000 €) intervenant en complément d'un prêt bancaire sur l'ensemble des phases de la vie de l'entreprise (création, développement, transmission-reprise).

Dans le même temps, la Région interviendra en cogarantie (engagement : 400 000 euros) aux côtés des sociétés de caution mutuelle artisanale (Socama) Alpes, Loire et Lyonnais et Massif Central à hauteur de 50 %.

Ce dispositif de financement sera opérationnel dès le 2 mai 2018. Il sera déployé avec l'appui du réseau des Chambres de métiers et de l'artisanat, en charge de l'instruction des dossiers.

Des aides directes aux artisans

En parallèle, la région renouvelle son dispositif d'aides directes à hauteur de 2 millions d'euros en 2018. Il concernera toutes les communes de moins de 2 000 habitants et devrait être fusionné (soumis au vote de ce jeudi 29 mars) avec l'aide aux commerçants devenant point "Poste-relais" (500 000 euros). Elle prévoit également un budget de 1,5 million d'euros par an pour accompagner pour des projets sur mesure.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :