Comment la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Suisse envisagent leur coopération économique

 |   |  1018  mots
(Crédits : DR)
Proche géographiquement, la région Auvergne-Rhône-Alpes et l'arc lémanique suisse peuvent-ils envisager une coopération économique renforcée ? Si leur ADN sectoriel semble proche (numérique, biotech) et que des passerelles - - notamment dans la formation - existent déjà, ces deux territoires veulent également rayonner et être des places économiques attractives. Alors, faut-il parler de coopération, de concurrence ou de coopétition entre les deux rives du lac Léman ?

500 ans en arrière, le traité de Fribourg, plus connu sous le nom de "paix perpétuelle", scellait l'histoire conflictuelle qu'entretenaient jusqu'alors la France et la Suisse. Voilà qu'au XXIe, la guerre pourrait s'avérer économique, et que face à ces défis, la région Auvergne-Rhône-Alpes et le pays helvète envisagent des leviers de coopérations. Les premières rencontres franco-suisse, tenues lundi 15 janvier à l'Hôtel de région, à Lyon, ont permis de mettre en lumière des axes de partenariats.

Se faire rencontrer les grands esprits

A Lyon comme à Genève, sans oublier Lausanne et Grenoble, la qualité du réseau universitaire n'est plus à prouver d'un côté comme de l'autre de la frontière franco-suisse. C'est sur l'idée d'une coopération académique renforcée que s'est ouvert le dialogue lors des rencontres franco-suisses de l'économie et de l'innovation, et plus précisément sur le récent projet de l'Alliance Campus Rhodanien. Créé le 27 octobre 2017, ce réseau rassemble les universités de Genève, Lyon, Lausanne et Grenoble Alpes, ainsi que la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, dans le but de renforcer les synergies entre ces 5 établissements. L'alliance a vocation à...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :