Les multiples facettes de Stéphane Bouillon, le nouveau préfet d'Auvergne-Rhône-Alpes

 |   |  1030  mots
(Crédits : DR)
Homme réputé discret et efficace – malgré quelques taches indélébiles - le nouveau préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes semble faire l’unanimité dans les réseaux économiques, notamment en Paca où il était en poste. Une qualité précieuse que Stéphane Bouillon pourra exercer dans la seconde région économique française. Une nomination qui paraît difficilement envisageable sans l’approbation de Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur et ancien maire de Lyon, toujours omniprésent dans son territoire d'origine.

Pour lire cet article en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

"Tel le roseau, le préfet Stéphane Bouillon plie, mais ne rompt pas." Cette tentative de métaphore est l'oeuvre d'un haut dirigeant économique marseillais pour qualifier le nouveau représentant de l'Etat en Auvergne-Rhône-Alpes, nommé ce mercredi en Conseil des ministres, en provenance de la région Paca. Installé en juin 2015 à Marseille, ce haut fonctionnaire de 60 ans, au CV bien fourni, remplace Henri-Michel Comet, limogé par Gérard Collomb et le gouvernement mardi soir.

Le départ de Stéphane Bouillon laisse un vide dans la sphère économique marseillaise. "Nous perdons un super préfet", réagit, dans les colonnes d'Acteurs de l'économie - La Tribune, Jean-Luc Chauvin, président de la chambre de commerce et d'industrie Provence-Alpes Côte d'Azur.

"Il comprend les problématiques des entreprises"

Auprès du monde économique sudiste, ce natif du Nord laisse l'image d'un préfet au fait du monde des affaires et des grands enjeux du territoire. "Stéphane Bouillon comprend les problématiques des entreprises, il est loin d'être hors-sol", détaille Jean-Luc...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :