750 agents "en colère" contre la région Auvergne-Rhône-Alpes

 |   |  704  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
"Agents en colère" scandaient les manifestants ayant répondu à l'appel de l'intersyndicale composée de 4 des 6 syndicats présents dans l'institution. Beaucoup d'agents étaient venus des lycées à bord des six cars affrétés pour protester contre les conditions de travail d'une façon générale.

L'intersyndicale (UNSA, FSU, CDFT, CGT) du conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes avait appelé les agents à manifester entre 11 heures et 14 heures, ce jeudi devant le siège à Lyon Confluence.

"Nous attendons entre 700 et 800 personnes, et un millier à midi", à l'heure de la pause déjeuner des services, indiquait Viviane Huber, secrétaire CFDT interrogée au début du rassemblement.

Les forces de l'ordre en ont comptabilisé 700. "Agents en colère", pouvait on lire sur les banderoles. Une prise de parole sur podium improvisé des quatre responsables de l'intersyndicale, quelques revendications scandées sur fond de musique laissèrent place aux merguez et autres casse-croûte partagés. Sous le soleil d'avril l'ambiance était plutôt bon enfant.

Contractuelles

Ils étaient nombreux venus des différents lycées (gérés par la Région) par les six cars affrétés. Bruno employé de maintenance dans un établissement de Vienne, en Isère témoigne :

"C'est la première fois que je manifeste. Mais le non remplacement des départs en retraite et des arrêts maladie font supporter une charge trop lourde pour ceux qui restent".

Pour prouver qu'il n'est pas de ceux qui craignent le travail, le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :