Lutte contre le travail détaché : le point en quatre questions

 |   |  1338  mots
(Crédits : DR)
Jeudi 9 février, la Région votait la mise en place d'un plan "assumé et volontariste" de lutte contre le travail détaché, légaux comme illégaux, en Auvergne-Rhône-Alpes. Des mesures a priori légales, basées sur une volonté de protéger les entreprises locales, qui peuvent cependant entrer en conflit avec le droit communautaire et peuvent s'avérer, selon l'opposition, "discriminatoires". Eclairage.

"Notre but est de lutter contre tout travail détaché, qu'il soit légal ou non", a fait savoir Laurent Wauquiez, lors d'une conférence de presse, jeudi, en marge de l'Assemblée plénière de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour ce faire, l'ancien numéro un des Républicains a lancé un plan de lutte contre les travailleurs détachés qui représenteraient, selon lui, 30 000 salariés dans la région et 25 % des emplois dans le BTP. Le président de la Région avait déjà annoncé vouloir mettre en place la préférence régionale pour les chantiers publics d'Auvergne-Rhône-Alpes. Cette fois, il va plus loin en faisant adopter un plan "assumé et volontariste" de lutte contre le travail détaché.

Lire aussi : Auvergne-Rhône-Alpes : les sujets chauds de l'assemblée plénière

  • Pourquoi vouloir lutter contre les travailleurs détachés ?

Par définition, un travailleur détaché est "une personne issue d'un pays membre de l'Union Européenne, chargée par son employeur d'exercer ses fonctions dans un autre pays pour une durée déterminée." La commission européenne étudie actuellement une révision de la directive de 1996 afin de lutter contre les abus, les fraudes, et plus particulièrement le dumping social. En...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/02/2017 à 10:09 :
Sur lyon , le musé des confluence a couté les yeux de la t^te . Cela aurait pu etre bon economiquement pour les entreprises autour . Des entreprise ont pris le marché et apres les travaux ont été sous traité jusqu'a 5 fois !!!!!!! .On se serait cru dans un autre pays .
Toutes bonne charité commence par soi même . non!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :