Vers une "affaire massive d'espionnage des mails" à la région Auvergne Rhône-Alpes ?

 |   |  829  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Selon Laurent Wauquiez, qui a confirmé une information publiée hier dans la presse, la grande majorité des adresses mails des élus du conseil régional Rhône-Alpes était sous surveillance. L'outil d'espionnage informatique aurait été mis en place pendant la campagne électorale de 2015. Il aurait été identifié et désactivé il y a une dizaine de jours. Auvergne Rhône-Alpes envisage de saisir la justice.

Article actualisé à 17:46

"Oui, il y eu une affaire massive d'espionnage des boîtes mails à la région Rhône-Alpes, pilotée par le directeur de la direction des systèmes informatiques (DSI), vraisemblablement sur instruction". En marge de l'Assemblée plénière de la collectivité locale, son président Laurent Wauquiez a confirmé ce jeudi une information révélée hier soir par Lyon Mag. Pendant la campagne électorale des régionales en 2015, institution alors présidée par le socialiste Jean-Jack Queyranne, les adresses électroniques des "membres du cabinet, des vice-présidents, de tous les élus, majorité comme opposition, de la direction générale, des directeurs, des groupes, et des syndicats", étaient surveillées, assure Laurent Wauquiez. "Nous avons découvert par l'intermédiaire du syndicat Sud que le directeur du service informatique, monsieur Dehais, avait mis en espionnage la totalité des boîtes mails de la région", explique le président Les Républicains.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2017 à 9:15 :
Cela pourrait être une information majeur mais bon sortie par Wauquiez cela en retire beaucoup l'intérêt quand même hein.
a écrit le 09/02/2017 à 15:13 :
Ah nos socialos, ils font comme la droite , ils donnent aussi des leçons...de moralité!
Merci au syndicat Sud, qu'il continue dans ce sens pour connaitre la vérité !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :