Comment l'aéroport Grenoble Alpes Isère veut s'affirmer

 |   |  814  mots
(Crédits : DR)
Bientôt deux ans après le changement de majorité au conseil départemental de l'Isère, la nouvelle équipe conduite par Jean-Pierre Barbier (LR) a multiplié les annonces concernant l’aéroport de Grenoble. Nouveau nom, nouveau terminal… Le nouveau président ne s’en cache pas : il croit désormais à l’avenir de cet aéroport. Et capitalise sur un positionnement complémentaire avec les aéroports de Lyon et Chambéry, eux aussi gérés par le délégataire Vinci.

Avec 310 000 voyageurs en 2016, l'aéroport Grenoble Alpes Isère (ex-Grenoble Saint-Geoirs) serait-il sur une nouvelle lancée ? C'est en tous les cas ce que défend son principal actionnaire, le conseil départemental de l'Isère, qui a pris le dossier de cet aéroport à bras le corps, avec l'objectif de doper son activité. Il mise sur une augmentation du trafic voyageurs de 8 % cette année, alors que le chiffre d'affaires de l'aéroport avait chuté entre 2014 et 2015, de 8,2 millions à 7,7 millions d'euros.

La majorité précédente, conduite par le socialiste André Vallini, avait indiqué qu'elle se prononcerait fin 2015 sur l'avenir de cet aéroport -qui emploie 50 permanents, 300 saisonniers et 600 emplois indirects-. Le nouveau président du département, Jean-Pierre Barbier (LR), a quant à lui affirmé qu'il n'existait "plus de doutes".

"Cet aéroport est pour nous un vecteur important de tourisme en Isère, et donc de notre économie", estime Jean-Claude Peyrin, vice-président du département aux déplacements.

A son arrivée, l'équipe a relancé les discussions avec les délégataires, annonçant la livraison d'un nouveau plan de travaux de 800 000 euros pour un nouveau terminal de 400 m² sur...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :