Gilles Chabert, l'élu montagnard tout puissant

 |   |  3374  mots
(Crédits : Guillaume RIBOT)
Il affirme défendre "la" montagne au-delà de tout esprit partisan. Gilles Chabert, rocailleux patron des Écoles de ski français (ESF) et tout puissant président du Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF), a tissé un impressionnant réseau au sein des différents organismes composant le secteur de la montagne en France, et auprès de nombreux élus de tous bords politiques. Sa toile s'est encore densifiée après sa prise de fonction de "Monsieur Montagne" à la région Auvergne Rhône-Alpes. Un enchevêtrement d'intérêts qui pose question. Enquête.

"Je vous incite à titre personnel, en tant que président du syndicat des moniteurs du ski, à voter massivement, et sans hésiter, ce plan, si vous voulez vous régaler cet hiver dans nos vallées en pensant que vous avez contribué à donner du bonheur aux pratiquants." C'est par ces mots que le conseiller régional (Les Républicains) Gilles Chabert a présenté le 23 juin dernier, l'acte 1 du plan Montagne devant l'assemblée plénière de la région Auvergne Rhône-Alpes. L'élu inaugurait ses fonctions de président de la commission Montagne, en lien direct avec le président Laurent Wauquiez.

Le nouvel élu mettait ainsi en avant sa fonction de président du Syndicat national des moniteurs du ski français (SNMSF) pour convaincre les élus régionaux de tous bords de soutenir sa délibération. Voté par l'assemblée régionale, ce premier volet du plan Montagne de l'exécutif ouvre, dès cet hiver, un financement de dix millions d'euros aux stations souhaitant renforcer leur parc de canons à neige, et donc développer l'utilisation de la neige artificielle. La façon de présenter son plan résume la place que Gilles Chabert occupe sur l'échiquier de la montagne : l'homme est au centre du jeu tant dans ce...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :