Wauquiez : un plan d'économies nébuleux

 |   |  697  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne Rhône-Alpes, a annoncé ce jeudi vouloir réduire de 300 millions d'euros les dépenses de fonctionnement sur la durée de son mandat, dont 75 millions en 2016. Dans le même temps, il veut programmer quatre milliards d'investissements, sans être plus précis à ce stade.

Laurent Wauquiez avait convié la presse, ce 3 mars, pour présenter les orientations budgétaires 2016, les premières de son mandat à la tête de la région Auvergne Rhône-Alpes.

D'entrée de jeu, l'élu a donné le ton, se livrant, une nouvelle fois, à une attaque en règle du précédent exécutif présidé par le socialiste Jean-Jack Queyranne, sans jamais citer qui que ce soit :

"La situation financière est plus dégradée que ce que l'on pouvait attendre. Il faut nettoyer les écuries".

Il a rappelé avoir commandé un audit à E&Y, en brandissant la menace d'engager des poursuites si nécessaires.

"Politique de gaspillage"

Plus concrètement, Laurent Wauquiez a ainsi pointé sur la période 2005-2015 des dépenses de fonctionnement qui ont progressé de "900 millions d'euros quand les recettes, elles, n'ont augmenté que 790 millions d'euros".  Dans le même temps, la dette a crû de "1,6 milliard" et les impôts "se sont alourdis de 400 millions".

Entouré de son directeur général et de son conseiller, il s'est dit déterminé à "marquer une rupture claire avec la politique du gaspillage" dès cette année. Il a ainsi annoncé "75 millions d'euros de baisse des dépenses" et "300 millions sur la mandature".

Voitures, taxis

À la question de savoir sur quoi porteront les réductions, le numéro 2 du parti LR, a stigmatisé les "150 voitures de fonction" dont le nombre pourrait être ramené autour de "90 pour une économie de 300 000 euros".

Autres exemples dénoncés : "170 000 euros par an de frais de taxi pour Rhône-Alpes", "726 000 euros de déplacements à l'international", ou encore "780 000 euros pour les expositions au siège de Confluence organisées par des tiers" dans le cadre de prestations externalisées.

Mais comment arrive t-il à 75 millions ? Aucun document n'a été présenté aux journalistes. Guère de précisions non plus sur les quatre milliards d'euros qu'il prévoit d'investir avec l'ambition de créer "70 000 emplois". Et la Région doit par ailleurs "revenir sur les routes".

À ce propos, "j'ai toujours dit que je considérais que l'A45 était vitale. Cela suppose une redéfinition du contrat de plan État-Région".

"Reine des neiges"

Le patron de la Région va t-il supprimer des postes de contractuels ?

"L'idée est de faire que la Région rende les mêmes services pour moins cher", a t-il concédé laconiquement . "Des fonctions jusque là externalisées seront rapatriées en interne."

En attendant, et selon plusieurs témoignages, "des agents sont payés à ne rien faire et n'ont aucune consigne". Dans le même temps, "les collègues des lycées travaillent comme des malades à l'installation des portiques de sécurité et sur les bourses au mérite", reconnaît une fonctionnaire.

L'ambiance serait plutôt à l'inquiétude même si certains pensent que les choses vont maintenant se mettre en place. D'aucuns ont même attribué à Laurent Wauquiez le surnom de "Reine des neiges", ce personnage de Disney qui finira par libérer son peuple.

70 jours plus tard

"Quand Laurent Wauquiez a été élu, il a déclaré qu'il allait faire la révolution en cent jours. On est à 70 jours et il ne s'est rien passé", observe pour Acteurs de l'économie-La Tribune, Jean-François Debat, ex-vice-président aux Finances, et aujourd'hui président du groupe Socialiste, démocrate et apparentés.

Ce dernier dénonce des invectives et des chiffres "balancés en l'air en interdisant toute contradiction sérieuse car nous ne disposons pas à ce stade des documents" qui étayeront le débat d'orientations budgétaires le 17 mars prochain.

Lire aussi : Après son élection, Laurent Wauquiez veut que les élus montrent l'exemple

Pour ce qui est de la hausse des dépenses de fonctionnement, entre 2005 et 2015, elle est liée à "l'augmentation du nombre de TER, de contrats d'apprentissage de chômeurs en formation professionnelle ainsi que les nouvelles compétences transférées", justifie le conseiller régional socialiste. "Quant à la dette, l'important est la capacité de désendettement et elle est de six ans ; ce qui est raisonnable."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2016 à 10:12 :
La première chose à faire effectivement pour tous les politiques au pouvoir c'est d'aller au bout des économies possibles à prestations constantes pour les citoyens (baisse drastique des moyens logistiques immobiliers ou de "com non commerciale", reprise de sous-traitance si les fonctionnaires ne sont pas suffisamment occupés, simplification des processus et de l'organisation, digitalisation et virtualisation, etc...). On ne peut pas dire que ce soit de la politique car n'importe quel chef d'entreprise fait ça. La question est de savoir si ça peut suffire pour équilibrer les comptes...et sinon de savoir ce qu'on fait en plus.
a écrit le 05/03/2016 à 15:03 :
Partout où ils passent les socialistes appliquent cette recette mortifere pour l'emploi, hausse des dépenses publiques, financées par la hausse des prélèvements obligatoires.
Réponse de le 05/03/2016 à 15:40 :
Euhhh.... Je trouve vos "arguments" plutôt éculés, usés jusqu'à la trame.
D'autres, du bord politique opposé, pourrait vous en servir des tonnes sur les "innombrables" succès de la droite, notamment en terme d'emploi, surtout depuis une dizaine d'années.
Je vous suggère d'updater votre logiciel politique, au moins pour vous permettre de raisonner librement ... tout simplement. :-).
Réponse de le 05/03/2016 à 16:35 :
Réponse à Platon: La droite ayant fait votre politique depuis 40 ans à l'exception peut être de la courte période durant laquelle Balladur fut premier ministre de Mitterrand, les mêmes causes produisant les mêmes effets...
a écrit le 05/03/2016 à 13:03 :
Monsieur Wauquiez , quelle insolence ! On voit dans quel état vous avez laissé "pole emploi " après votre restructuration . Un désastre ! .A votre place , je me ferais petit , tout petit !
a écrit le 05/03/2016 à 10:23 :
N'est ce pas lui qui avait créé le meilleur système pour le retour à l'emploi POLE EMPLOI. On connaît aujourd'hui la réussite plus particulièrement financière il avait oublié l'essentiel le financement pôle emploi, aujourd'hui la grande source de déficit 2,6 milliards de l'assurance chômage. Ce n'est pas lui qui devait mettre des portiques "anti armes" à l'entrée des lycées, sujet tellement mal évalué qu'aujourd'hui out les portiques ou passe aux tourniquets cela d'ailleurs ne durera pas. Ce vieux en politique est vraiment le type même du petit politicien toujours dans la dénonciation de l'autre sans jamais avoir prouvé des compétences en matière de gestion au contraire Pôle Emploi son "bébé" est la preuve de la grande gueule politique à défaut d'efficacité. Je note également grand profiteur des deniers publics par le cumul, où la bien sur comme les autres il excelle, en plus au bureau de LR. J'aime ces gens qui sont sur tous les fronts, le cumul n'a jamais été une preuve de compétences bien au contraire mais en politique il faut cumuler avoir une grande gueule pour éviter de montrer toutes les lacunes de gouvernance avec en plus par les temps qui courent un peu de FN dans le langage . Ne pas oublier la pire des castes en matière politique ceux qui ont fait l'ENA plus IEP mais non jamais bossé de leur vie encore un parasite d'une formation douteuse en dehors de scores peu flatteurs 6 millions de chômeurs et 2000 milliards de dette. Il n'est certainement pas une valeur sure pour une économie de marché trop girouette comme tout bon petit politicien de base.
a écrit le 05/03/2016 à 8:34 :
La lecture des commentaires me confirme la posture général du français ! Vous vous plaignez des dépenses de complaisance et dès qu'un responsable politique s'en occupe, la critique et l'ironie s'empare du sujet ! Le français perçoit la politique comme un jeux ou un sujet de comptoir, dommage car vous en payez le prix depuis plus de 40 ans !
a écrit le 05/03/2016 à 6:48 :
De toute façon :
* les promesses n'engagent que ceux qui y croient (Chirac)
* les dettes de l'état et de ses sous ensembles sont garanties sur l'epargne des citoyens (voir Chypre)
*nous sommes dirigés par les cochons de la ferme des animaux (Orwell)
a écrit le 04/03/2016 à 21:57 :
vrai qu'il y a des économies à faire dans les collectivités mais si on commençait par le haut : le cumul de mandats par exemple, m.wauquiez pourrait montrer le chemin
a écrit le 04/03/2016 à 20:37 :
300 M€ en six ans, pas de quoi "casser une patte à un canard".
50 M€ par an en moyenne comparé à une dépense annuelle de plus de 3,2 Md€.
Mais que peut-on attendre d'un Président Haut Fonctionnaire?
Si c'est cela la nouvelle relève de la France pour 2017 , aucune chance de voir notre pays se réformer après Hollande.
Je pense qu'en 2017 je vais voter encore une nouvelle fois "PAS CONTENT et REJET DES ELITES"
Réponse de le 04/03/2016 à 21:41 :
De toute façon, ce personnage, quand il a été ministre et secrétaire d'état, n'a jamais cassé quatre pattes à un canard.
Il n'a pas laissé aucun bon souvenir.
Réponse de le 05/03/2016 à 20:06 :
@Toto: Quand on à l'ambition de faire le "ménage", il faut commencer par une DIMINUTION DRASTIQUE des "créatifs" générateurs de la complexité et de la dépense.
Par "Créatifs" qui génèrent de la dépense et de la complexité je vise les élus et les hauts fonctionnaires.
Wauquiez est un "créatif" de la dépense et de la complexité à la puissance 2.
Il est à la fois Haut Fonctionnaire et ELU !!
D'autre part, quand on a l'ambition de faire "le ménage", il faut toujours commencer par le haut!
Dans son programme de réformes il n'annonce pas la suppression de plusieurs Directions au Conseil Régional et son lot de dizaines Hauts fonctionnaires (directeurs, chef de service, conseiller, etc..).
Visiblement il se contente de s'attaquer aux photocopies, aux frais de représentation et à quelques lampistes!!
a écrit le 04/03/2016 à 19:14 :
Les bavardages et les verbiages de Wauquiez sont dignes des discussions de bistroquet devant un canon de gros rouge.

Le plus comique, c'est que Wauquiez se répand dans les médias radio Télévisons pour fait passer ses subalternes fonctionnaires et les élus de la région pour des profiteurs et qu'il leur serre la ceinture ...

pendant ce temps Wauquiez se gave de pognon en ce qu'il cumule les gros salaires Député, Vice président de l'UMP, Président de ses micro partis cachés, et Président de la Région
a écrit le 04/03/2016 à 18:13 :
Il a raison .Enfin de bonnes décisions .Le gaspillage a bien trop duré .
Une région qui va de l'avant .Que du positif .
a écrit le 04/03/2016 à 16:08 :
Encore un adepte du coup de menton, je déteste ce genre.
a écrit le 04/03/2016 à 15:52 :
Vive les femmes ! V. Pécresse est bien meilleure.
a écrit le 04/03/2016 à 15:38 :
Que peut on attendre de la génération politique Sakozy...
Réponse de le 04/03/2016 à 21:45 :
Et vous qu'attendez-vous de votre idole Mélenchon ?
Réponse de le 05/03/2016 à 0:01 :
Wauqier n'est que le reflet du Sarkozysme?

Tout en bagout bon parleur avec des intox a tout bout champs ? Ventard et Toujours plus fort que les autres
Réponse de le 05/03/2016 à 10:32 :
@B.Z un peu réducteur votre commentaire car que peut-on attendre de toutes les générations de politiciens des plus vieux aux plus jeunes souvent d'ailleurs des vieux dans la vase politicienne, plus parasites que créateurs de valeurs économiques et humaines toutes gauches et droites confondues, rien sauf peut-être de quitter ce beau pays pour aller construire ailleurs, en famille. bonne journée
Réponse de le 05/03/2016 à 11:49 :
@ mais oui

Je méprise autant mélenchon que sarkozy, vous manquez cruellement de perspicacité, arrêtez de regarder les autres avec vos obsessions, vos obsessions ne sont pas la réalité, merci.
Réponse de le 05/03/2016 à 11:50 :
@ Luc, voilà le politicien bavard et stérile de base...
Réponse de le 05/03/2016 à 13:02 :
@ des générations:

en effet mon discours peut parfaitement s'adapter aux politiciens de toutes sortes.

Maintenant ce n'est pas à nous qui subissons la tyrannie de ces gens là de partir c'est à deux d'arrêter d'être stupides, donc je ne vais pas quitter mes amis et ma famille tout cela parce que des margoulins veulent tout diriger au seul nom du fric.

A force de fuir le totalitarisme quel avenir restera t'il à nos enfants ?

Squatter la profonde sibérie ?
a écrit le 04/03/2016 à 13:48 :
Ce mec est nullissime. Des mots, toujours des mots. Les hommes politiques comptent beaucoup sur le fameux théorème qui voudrait que la mémoire des électeurs ne dépasse pas 6 à 8 mois. Moi je me rappelle très bien quand il était ministre de la recherche, l'état calamiteux dans lequel il avait laissé de gros dossiers comme Ariane 6 par exemple qui, par son inaction, a pris plus de 2 ans de retard.
Quant aux audits, c'est la mode depuis quelques années : les nouveaux arrivants critiquent par avance l'état des finances de l'entité qu'ils ont conquis, mais se dépêchent rapidement à tomber dans les mêmes travers, et on recommence à l'élection suivante. Faut dire que ce monsieur copie-colle le comportement de son mentor, un certain ex-président qui, s'il avait lu la Princesse de Clèves, aurait peut-être été plus mature dans ses décisions et évité de créer en 5 ans près de 30% de la dette du pays en empruntant au fil de l'eau 10 milliards d'euros PAR MOIS, soit les 600 milliards qu'il faut maintenant rembourser à travers les inévitables hausses d'impôts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :