Martial Saddier, "Monsieur entreprises" de l'exécutif régional

 |   |  293  mots
Martial Saddier est est entré en politique en 1995.
Martial Saddier est est entré en politique en 1995. (Crédits : Profil public Facebook M. Saddier.)
Vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Martial Saddier, 46 ans, s'est vu confier la délégation aux entreprises, à l'emploi et au développement économique. L'élu haut-savoyard, qui a aussitôt renoncé immédiatement à son mandat de maire de Bonneville, conserve néanmoins son siège de député. Au sein du Parti Les Républicains, il est également en charge de l'industrie et des PME.

"J'avais dit que je me limiterais à deux mandats. Il faut tenir ses engagements auprès des gens", a plusieurs fois répété devant la presse Martial Saddier, 46 ans, en démissionnant, le cœur pincé, de son poste de maire (depuis 2008) de Bonneville (Haute-Savoie), après son élection à la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Vice-président délégué aux entreprises, à l'emploi et au développement économique depuis le 4 janvier, il veut se consacrer pleinement à cette fonction, tout en restant député de la 3e circonscription de Haute-Savoie.

Les pommes et l'industrie mécanique

Technicien agricole expert dans la culture des pommes et des poires, il est entré en politique en 1995, en tant que conseiller municipal à Bonneville. Si la mission sur la filière apicole menée dans le cadre de son mandat parlementaire était liée à sa formation initiale, il doit à la spécialité industrielle de la Haute-Savoie, en particulier de la Vallée de l'Arve, de présider le groupe d'études des industries mécaniques à l'Assemblée nationale. Et Nicolas Sarkozy l'a fait entrer, en décembre 2014, dans l'exécutif de l'UMP (aujourd'hui, Les Républicains), en lui confiant la responsabilité de l'industrie et des PME.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :