Collomb estime que le gouvernement le regrettera

 |   |  294  mots
Gérard Collomb, au sommet de la Tour InCity, lors de sa visite des chantiers de la rentrée.
Gérard Collomb, au sommet de la Tour InCity, lors de sa visite des chantiers de la rentrée. (Crédits : Laurent Cérino/Acteurs de l'économie)
Pour le maire de Lyon, le gouvernement va avoir des regrets de ne pas l'avoir pris, mais il estime que le nouveau ministre de l'Economie " est dans le bon mouvement pour les entreprises".

Interrogé ce mercredi par Acteurs de l'Economie sur son absence dans le gouvernement Valls 2, lors de sa rentrée avec la presse locale, le maire de Lyon a répondu par une pirouette dans un éclat de rire.

"Je n'ai pas de regrets, C'est bientôt le gouvernement qui aura des regrets par rapport à moi".

Une boutade amère pour dissimuler sa déception après avoir été 48 h ministrable? "Collomb et le gouvernement c'est une histoire de rendez-vous ratés"  constate un élu lyonnais, pour qui "Hollande n'a pas oublié que le maire de Lyon le critique depuis deux ans". Mardi soir après l'annonce de la composition de Valls 2, Gérard Collomb s'était contenté d'un communiqué laconique de soutien. Mercredi, il a été beaucoup moins volubile que les jours précédents sur les questions gouvernementales. De retour au plan local, il a enchainé les visites de chantier, de la Tour InCity au pont Schumann, mettant l'accent sur les réussites lyonnaises et la réalisation de la Métropole.

" Macron : le bon mouvement"

Lors d'un déjeuner de presse, il a toutefois donné son point de vue sur le nouveau ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, par rapport à son prédécesseur Arnaud Montebourg.

"C'est le bon mouvement pour les entreprises. Cela devrait permettre de créer des liens de confiance avec les entrepreneurs. Sans aucun doute il aura une meilleure compréhension de l'appareil économique français dans une économie mondialisée."

Le sénateur maire nuance toutefois : "mais ce n'est pas non plus un industriel comme Gallois". Quant à la nomination de son ancienne adjointe, Najat Valaud-Belkacem, Gérard Collomb l'a jugé "positive", mais selon lui  "elle va devoir faire attention. A ce poste il y a des sujets suicides".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :