Transport : une ligne SNCF Paris-Clermont-Ferrand plus fiable

 |   |  560  mots
(Crédits : Regis Duvignau)
La ligne Paris-Clermont-Ferrand sera modernisée dans les six prochaines années. Une annonce confirmée par Guillaume Pépy en visite à Clermont-Ferrand, à quelques semaines de quitter ses fonctions.

"Plus de deux milliards d'euros seront engagées pour les lignes Paris-Clermont et Paris-Limoges-Toulouse", ont confirmé Guillaume Pepy, président de la SNCF et Jean-Baptiste Djebbari, le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports à Clermont-Ferrand. Un montant qui avait déjà été annoncé par Elisabeth Borne.

Seule nouveauté : "les annonces pour la ligne sont financées", précise le nouveau secrétaire d'Etat aux Transports.

Douze lignes malades

760 millions d'euros de travaux avec des chantiers de renouvellement et d'entretien des voies devraient améliorer la régularité de cette ligne, qui a accumulé les retards ces derniers mois.

"L'an prochain, la ligne sera fermée quatre week-end pour ces travaux de régénération" a prévenu Guillaume Pépy, précisant que "60 % de retards dû à des causes externes sont causés par des divagations de bestiaux ou des chutes de branches".

La ligne Paris-Clermont-Ferrand avait été classée en 2011 parmi les douze lignes malades en France et depuis, de gros travaux sont réalisés. Outre le renouvellement de tronçons de voies, des chantiers de signalisation, suppression de passages à niveau, la SNCF va clôturer certaines parties du trajet.

Le patron de la SNCF a également rappelé que "plusieurs années de débat sur la ligne LGV Paris Orléans Clermont-Ferrand Lyon1 (POCL) a retardé la régénération de la ligne" bloquant tout investissement dans l'attente d'une décision.

Chaque année, 1,8 millions de voyageurs empruntent la ligne Clermont - Paris et sa fréquentation a augmenté de 16% en quatre ans, malgré ses nombreux retards. Guillaume Pépy a aussi reconnu que les rames qui circulent entre Paris et Clermont ont une quarantaine d'année.

Un investissement de 350 millions d'euros pour remplacer les 13 rames corail actuelles par 12 nouvelles rames va améliorer le confort des usagers dans quatre ans. La première devrait arriver en 2023. Le résultat de l'appel d'offre pour ces nouvelles rames sera annoncé en octobre. Guillaume Pépy a en aussi promis qu'un agent de nettoyage serait à bord de chaque trajet Paris-Clermont pour assurer la propreté des rames et s'est engagé pour que la maintenance de la climatisation et des toilettes soit plus soutenu.

Nouveauté à venir, un compte twitter dédié à la ligne devrait permettre aux usagers d'être informés en temps réel des aléas sur la ligne.

Rencontre avec des usagers de la ligne

En Auvergne, un comité de suivi sera mis en place avec les acteurs locaux pour vérifier que les engagements et le calendrier sont bien tenues. Ce comité de suivi peut d'ores et déjà envisager les améliorations qui seront à apporter après 2025.

S'il n'a rien annoncé de bouleversant, le patron de la SNCF a rencontré les syndicats en arrivant à Clermont-Ferrand, avant de répondre à l'invitation du groupe Centre France et plus particulièrement du journal La Montagne qui s'était mobilisé largement depuis plusieurs semaines pour lui faire rencontrer des usagers de la ligne.

Guillaume Pepy et Jean-Baptiste Djebbari ont aussi rencontré la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports, les élus locaux et l'association Objectif capitales (association pour une meilleure connexion de Clermont Auvergne métropole à Paris, Lyon et aux grandes capitales européennes en train, avion et voiture). Le président de la SNCF a rappelé qu'il était venu souvent à Clermont-Ferrand dans le cadre de ses fonctions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :