Aéroports de Lyon : le recours pour faire annuler l'appel d'offres rejeté

 |   |  231  mots
(Crédits : O_Chassignole)
L'action en référé déposée au tribunal administratif de Paris par la région Auvergne Rhône-Alpes et le département du Rhône a été rejetée. La vente des participations de l'Etat dans l'infrastructure aéroportuaire lyonnaise devrait être définitive à l'automne, après le feu vert de l'autorité de la concurrence.

Enclenchée fin juillet par le département du Rhône et la région Auvergne Rhône, l'action en référé demandant l'annulation de l'appel d'offres relatif à la privatisation des Aéroports de Lyon a été rejetée par le tribunal administratif de Paris, mercredi 24 août.

Lire aussi : Aéroports de Lyon : Département et Région veulent faire annuler l'appel d'offres

Les deux actionnaires minoritaires reprochaient au ministère de l'Économie de ne pas avoir respecté le cahier des charges. Ils dénonçaient notamment une trop faible concertation de la part de Bercy entre les différents tours de négociations. Contacté suite à cette décision, le cabinet de Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne Rhône-Alpes, n'a pas souhaité commenter "ce qui relève d'une décision de justice".

Autorité de la concurrence

Après plusieurs mois de procédure, le ministère de l'Economie avait révélé fin juillet, le choix du repreneur de ses 60 % de participation dans l'infrastructure lyonnaise. Le consortium qui a remporté la mise - Vinci Airport-Caisse des dépôts-Predica (Crédit Agricole) - s'est engagé à verser 535 millions d'euros à l'Etat pour cette acquisition.

La signature définitive du contrat de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/08/2016 à 18:08 :
a
a écrit le 26/08/2016 à 21:03 :
Les actionnaires minoritaires ne disposent-ils pas d'un droit de préemption ? En ont-ils la volonté et les moyens ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :